Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Transport aérien : nouvelle menace de grève à Camair-Co

Transport aérien : nouvelle menace de grève à Camair-Co

Paru le mercredi, 04 mars 2020 17:00

Le personnel de la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co) menace d’entrer en grève le 9 mars prochain. Cette menace est contenue dans un préavis de grève de huit jours ouvrables déposé par le Syndicat des travailleurs des transports aériens (Stta) le 24 février 2020, et qui devait prendre effet à partir du 26 février dernier. Outre la paupérisation du personnel qui totalise trois mois d’arriérés de salaire (depuis décembre 2019), le syndicat note comme griefs à l’endroit de la direction générale de Camair-Co, le «risque très élevé de cessation d’activité, l’exploitation quasiment réduite au point le plus bas, la perte drastique et dramatique de la clientèle et le surendettement de la compagnie».

Autres manquements décriés : la dégradation du service à bord, le départ des pilotes et des cadres «chèrement formés», un conseil d’administration réduit et en fin de mandat (hormis le président dudit conseil), le non reversement des cotisations à la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps) ou encore, la non reprise de l’Intercontinental, «pourtant axe de profit» de l’entreprise. Aussi, le Stta réclame-t-il la recapitalisation de Camair-Co, la réhabilitation de la flotte et le paiement des salaires des employés. Faute de quoi, le personnel représenté dans la compagnie entend procéder à un arrêt de travail dès lundi prochain.

«Nous sommes encore dans les délais de la négociation. C’est si les négociations n’aboutissent pas que nous serons obligés d’entrer véritablement en grève à partir du 9 mars», affirme le président du Stta, Jules Frédéric Benga Nséké, joint au téléphone depuis Douala. «Ce préavis de grève ne peut être levé  qu’après la correction des écarts et la satisfaction des exigences légales des travailleurs», prévient-il.

Il faut souligner que cette situation n’est pas nouvelle à Camair-Co, qui traverse une zone de turbulences depuis plusieurs mois. Le 24 avril 2019, le Collectif des syndicats nationaux des transports aériens avait servi un préavis de grève au directeur général, Ernest Dikoum, pour dénoncer la situation précaire des employés et la décrépitude de la compagnie.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.