Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Adamaoua : deux prétendants de l'UNDP à la présidence du Conseil régional

Adamaoua : deux prétendants de l'UNDP à la présidence du Conseil régional

Paru le vendredi, 18 décembre 2020 09:33

L’élection au poste de président du conseil régional de l’Adamaoua aura lieu le 22 décembre prochain. Elle se jouera entre le Dr Dewa Mohamadou, vétérinaire spécialiste national en productions animales et gestion de la qualité, et Hamadou Bobodji, diplomate à la retraite. Deux candidats pour cet unique fauteuil issus des rangs de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP), aux profils singuliers.

Le premier, militant de l’UNDP pour le compte de la fédération départementale du Djerem, est un riche homme d’affaires. Le Dr Dewa Mohamadou est en fait propriétaire d’entreprises dont la célèbre clinique vétérinaire Modesa-santé animale, qui est implantée dans plusieurs localités du Cameroun. Par ailleurs, il est présenté comme l’un de ses principaux financiers dans la région château d’eau du Cameroun.

Le deuxième, Hamadou Bobodji, vient de la fédération départementale du Faro et Deo. En plus d’avoir eu une carrière de diplomate, il est un ancien député de la nation élu sous la bannière du même parti, vainqueur des toutes premières élections régionales de l’histoire du Cameroun dans l’Adamaoua, avec quatre départements sur cinq.

Même si officiellement aucun des deux n’a encore déclaré sa candidature à ce poste de président du conseil régional de l’Adamaoua, les noms de ces deux personnalités sont sur toutes les lèvres. La hiérarchie de l'UNDP, elle, maintient le suspense à ce propos. Selon nos confrères du journal Mutations, Bello Bouba Maïgari serait actuellement à la recherche du candidat idéal qu’il proposera à l’investiture du parti.

« Un observateur de la scène politique de l’Adamaoua, pour qui la plupart des 56 conseillers régionaux élus sous les couleurs de l’UNDP le 06 décembre dernier sont de parfaits inconnus, prédit que Bello Bouba Maïgari jettera son dévolu sur l’un des deux candidats les plus en vue que sont Dr Dewa Mohamadou et Hamadou Bobodji, et forcément le plus à même de lui rester fidèle et loyal », écrit le journal.

En rappel, à l’issu de l’élection du 6 décembre dernier, c’est le parti de Bello Bouba Maïgari a mis en minorité le parti au pouvoir en remportant 56 sièges sur 90. Le RDPC devra donc se contenter de 14 membres seulement dans cette collectivité territoriale décentralisée.

B.E

Dernière modification le vendredi, 18 décembre 2020 09:34

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.