Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Régionales 2020 : après le contentieux préélectoral, Elecam s’arrime aux verdicts de la justice

Régionales 2020 : après le contentieux préélectoral, Elecam s’arrime aux verdicts de la justice

Paru le jeudi, 22 octobre 2020 04:18

Le Conseil électoral vient de boucler sa quatrième session de plein droit après la convocation des collèges électoraux en vue du scrutin régional prévu le 6 décembre prochain. Cette rencontre du 20 octobre avait pour but d’arrimer la structure en charge de l’organisation matérielle des élections aux décisions récemment rendues par les Tribunaux administratifs dans le cadre du contentieux préélectoral.

Le groupe de travail présidé par Enow Abrams Egbe s’est donc appesanti sur la réhabilitation ou correction des listes de candidats. Ainsi, neuf listes représentant les deux catégories de collèges ont été réhabilitées ou corrigées par le Conseil électoral. Dans la catégorie des délégués départementaux, la réhabilitation a porté sur la liste présentée par l’Union des populations du Cameroun (UPC) dans la circonscription du Wouri, région du Littoral.

Concernant la catégorie des représentants du commandement traditionnel, les membres du Conseil électoral ont acté la réhabilitation la liste conduite par le chef Wirba Mbinglo Patrick dans le département du Bui (Nord-Ouest) et celle conduite par Sa Majesté Gabriel Tsidje dans la Menoua à l’Ouest.

La deuxième résolution prise par Conseil électoral concerne la disqualification de la liste des candidats de l’Union des mouvements socialistes (UMS) pour la catégorie des délégués départementaux. Sur décision du Tribunal administratif de l’Ouest, cette formation politique en lice dans la circonscription électorale de la Menoua a été disqualifiée pour l’élection du 6 décembre prochain.

Pour Enow Abrams Ebge, Elections Cameroon se déploie désormais pour sensibiliser et la former les représentants du commandement traditionnel qui sont nouveaux dans le processus électoral. « Nous allons les préparer davantage. Nous voulons assurer une participation réussie de ces acteurs au processus », a déclaré le président du Conseil électoral.

À la direction générale, l’heure est au toilettage des listes électorales, à la production des cartes électorales et à la création des bureaux de vote. Interviewé par la chaîne de télévision publique CRTV, le directeur des élections, Erik Essoussè, a expliqué que « tout le dispositif est déjà en place pour l’impression des bulletins et des enveloppes. Nous allons, dans les prochains jours, assurer la formation des membres des commissions locales de vote ».

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.