Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Isi Yanouka, nouvel ambassadeur d’Israël au Cameroun

Isi Yanouka, nouvel ambassadeur d’Israël au Cameroun

Paru le mercredi, 26 février 2020 10:27

Le nouvel ambassadeur d’Israël au Cameroun, Isi Yanouka, a présenté les copies figurées de ses lettres d’accréditation au ministre des Relations extérieures, Yves Mbella Mbella, le 19 février dernier.

Celui qui prend les rênes de la diplomatie israélienne au Cameroun est un connaisseur de l’Afrique, et du Cameroun en particulier. Entre 1999 et 2001, ce diplomate de carrière a officié comme chef de mission adjoint à l’ambassade d’Israël à Yaoundé. L’ancien ambassadeur d’Israël en Côte d’Ivoire, au Togo, au Bénin et au Burkina Faso, avec résidence à Abidjan, a aussi occupé le poste de conseiller politique à la Mission permanente d’Israël auprès des Nations unies de 2010 à 2013.

Avant sa nomination comme chef de la mission diplomatique de l’État d’Israël au Cameroun, ce diplomate officiait comme directeur du département des organisations internes et des agences spécialisées au ministère israélien des Affaires étrangères, poste occupé depuis février 2018. Entre 2016 et 2018, il a été chef du bureau brésilien à la division pour l’Amérique centrale, l’Amérique du Sud et les Caraïbes.

C’est en 1993 que Isi Yanouka fait son entrée dans les milieux diplomatiques en rejoignant le ministère israélien des Affaires étrangères en 1993. Il a servi son pays à la fois dans son pays et à l’étranger au fil des ans. Ex-chef du bureau Afrique de l’ouest à la division Afrique, il a également fait ses preuves à la tête du bureau des immunités et privilèges, du bureau d’accréditation des diplomates étrangers et des ONG à la division du protocole.

Le Cameroun et l’État hébreu entretiennent des relations de coopération depuis 1960. Cette coopération porte notamment sur des domaines tels que la défense et l’éducation. Dans le domaine militaire, le savoir-faire israélien a profité aux forces de défense du Cameroun. Notamment aux éléments de la Garde présidentielle camerounaise. L’apport israélien a également été déterminant pour la création du Bataillon d’intervention rapide (BIR), une unité militaire d’élite réputée efficace dans la lutte contre la secte nigériane Boko Haram et le grand banditisme observé dans les régions septentrionales du pays.

Dans le domaine éducatif, l’État d’Israël accompagne plusieurs structures de formation. C’est le cas de l’École nationale polytechnique. Grâce à Israël, la principale pépinière des ingénieurs camerounais est désormais dotée d’un Centre d’impression haute technologie 3 D.

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.