Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Yaoundé rejette les accusations d’un activiste de la diaspora face à Macron au Salon de l’agriculture de Paris

Yaoundé rejette les accusations d’un activiste de la diaspora face à Macron au Salon de l’agriculture de Paris

Paru le vendredi, 28 février 2020 11:57

« Réponse du gouvernement camerounais aux allégations mensongères d’un activiste de la diaspora face au chef d’État français ». C’est l’intitulé d’une communication du ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi (photo), rendu public le 23 février. Elle s’appuie sur une vidéo diffusée dans les réseaux sociaux dans laquelle un activiste camerounais interpelle bruyamment le chef d’État français, Emmanuel Macron, lors de l’ouverture du Salon international de l’agriculture de Paris le 22 février.

Dans son interpellation, Abdoulaye Thiam alias Calibri Calibro, commandant de la Brigade anti-sardinards (BAS), un gropuscule d’activistes de la diaspora poursuivit pour avoir organisé le saccage de l’ambassade du Cameroun en France en 2019, accuse notamment le président camerounais, Paul Biya, de « génocide » dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest où on aurait déjà enregistré 12 000 morts. Il invite donc Emmanuel Macron à faire pression sur le président camerounais afin de mettre un terme à ce drame et libérer des prisonniers politiques.

Par la voix du ministre de la Communication, le gouvernement « rejette catégoriquement les contrevérités proférées » par cet activiste. Ses récriminations sont assimilées à des « inepties et inventions fantasmagoriques ». René Emmanuel Sadi rappelle que « l’envoi dans les deux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest des forces camerounaises de défense et de sécurité » a « pour finalité de préserver l’intégrité territoriale du Cameroun, la paix ainsi que la sécurité des personnes et des biens ». Pour le ministre de la Communication, il s’agit, « à tout le moins, des mesures légales et légitimes, auxquelles aucun gouvernement digne de ce nom ne peut se dérober ».

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.