Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone : plus de 700 000 déplacés internes et plus de 60 000 réfugiés camerounais au Nigeria (ONU)

Crise anglophone : plus de 700 000 déplacés internes et plus de 60 000 réfugiés camerounais au Nigeria (ONU)

Paru le mercredi, 31 mars 2021 10:11

Le Cameroun compte, à ce jour, plus de 700 000 personnes déplacées internes (PDI) du fait de crise sociopolitique dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, indique le rapport n° 28 de février 2021 sur la situation humanitaire au Cameroun du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (en anglais OCHA). Selon le document, ce nombre serait encore plus important si plus de 360 000 déplacés internes n’avaient pas regagné leur domicile.

Avec 409 000 PDI, les régions en conflit du Nord-Ouest (232 300) et du Sud-Ouest (176 700) accueillent le plus grand nombre des déplacés internes. Elles sont suivies par l’Ouest (162 000), le Littoral (plus de 80 000 PDI), le Centre (plus de 52 000 PDI) et Adamaoua (plus de 5000 PDI).

41405 crise anglophone refugies

 

Le Bureau des affaires humanitaires de l’ONU compte également plus de 63 000 Camerounais réfugiés au Nigeria voisin à cause des combats qui opposent l’armée à des milices sécessionnistes depuis 2017. Les réfugiés et les déplacés internes ne sont pas les seuls impactés par le conflit. Selon OCHA, ce sont au total plus de 3 millions de personnes qui sont affectées pour un peu plus d’un million qui ont besoin d’assistance.

« La situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest est restée désastreuse en février avec la poursuite des violences et des attaques ciblées. La population est restée piégée entre les parties à la crise actuelle. Des cas de harcèlement de la population locale par les parties au conflit ont été signalés dans de nombreuses communautés », fait savoir ce rapport. Le document note néanmoins que « la situation sécuritaire dans les écoles est relativement calme par rapport aux mois précédents ».

41405 crise anglophone refugie

 

L’instabilité sociopolitique dans les régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest est née en octobre 2016 des revendications d’avocats (qui réclamaient la traduction en anglais des textes OHADA) et des enseignants qui demandaient une réforme du sous-système éducatif anglophone. Revendications récupérées par des extrémistes sécessionnistes qui ont par la suite exigé la création d’un nouvel État (l’Ambazonie) qui naitrait de la réunion des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Et ce, malgré les exigences corporatistes largement satisfaites par le gouvernement.

En 2017, des groupes armés engagent leurs premières attaques contre la population et les forces de défense et de sécurité. Depuis lors, le conflit a fait des milliers de morts. En dépit des appels au cessez-le-feu, les séparatistes poursuivent leurs attaques. En témoignent, les embuscades tendues aux patrouilles de l’armée tout au long du mois de février 2021.

Ludovic Amara

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.