Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Face à la Covid-19, le maire de Douala 1er suspend les cours dans les écoles maternelles municipales de commune

Face à la Covid-19, le maire de Douala 1er suspend les cours dans les écoles maternelles municipales de commune

Paru le mardi, 02 mars 2021 10:29

Le maire de Douala 1er, Jean Jacques Lenguè Malapa (photo), a décidé de «suspendre momentanément» les cours dans les écoles maternelles communales de cette circonscription de Douala, du 1er au 7 mars 2021. Cette période sera mise à profit pour permettre aux équipes d’hygiène «de procéder à la désinfection des sept écoles maternelles municipales», indique l’élu dans une note de service signée ce lundi 1er mars 2021. Selon le maire, il s’agit d’une «opération de prévention» contre le coronavirus alors que les écoles restent des foyers de contamination de la maladie.

Dans une précédente note de service le 24 février, l’édile municipal a annoncé la fermeture, «jusqu’à nouvel ordre», desdites écoles maternelles à partir du 1er mars. Avant de revenir sur sa décision. «Les cours reprendront le lundi 8 mars 2021 à 7h30 précises», dit-il. Le gouvernement a pris une série de mesures d’hygiène dans les établissements scolaires pour que les écoles rouvrent et fonctionnent en toute sécurité, après plusieurs mois de fermeture en raison de la pandémie.

Parmi ces mesures figure la désinfection des salles de classe, une opération essentielle dans la lutte contre la propagation du virus. Celle-ci passe notamment par la désinfection et le nettoyage quotidiens des surfaces et objets souvent touchés tels que les bureaux, les plans de travail, les poignées, les claviers d’ordinateur, les objets utilisés pour les travaux pratiques, les robinets et les jouets.

Malgré le protocole sanitaire «strict» mis en place dans les établissements scolaires pour contrer la Covid-19, de nombreux cas de contamination ont été rapportés parmi les enseignants et les élèves.

Une vingtaine de cas de coronavirus, dont au moins 10 élèves, ont été testés positifs le mois dernier à l’école maternelle d’application groupes 1 et 2 de Bonamoussadi, dans le 5e arrondissement de Douala. Selon les autorités, cette situation est due en grande partie au relâchement dans le respect des mesures barrières. Aussi, appellent-elles au respect rigoureux desdites mesures, dans un contexte de regain de la maladie marquée par une hausse des contaminations et des décès dans tout le pays, notamment à Douala, l’un des principaux foyers de l’épidémie.

P.N.N.

Lire aussi:

Rentrée scolaire 2020 : un train de mesures pour circonscrire la circulation du Covid-19

Dernière modification le mardi, 02 mars 2021 10:30

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.