Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Conflit Fecafoot-Lfpc : Pierre Semengue saisit le Tas pour contester la suspension de la Ligue de football professionnel du Cameroun

Conflit Fecafoot-Lfpc : Pierre Semengue saisit le Tas pour contester la suspension de la Ligue de football professionnel du Cameroun

Paru le mardi, 03 mars 2020 09:09

Le président de la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc) a saisi le Tribunal arbitral du sport (Tas) pour contester la suspension de la Lfpc infligée par la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). «(…) Suite au maintien arbitraire de sa suspension par l’exécutif de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), la Lfpc a saisi le Tribunal arbitral du sport (Tas) pour contester cette décision prise en violation évidente des dispositions de l’alinéa 2 de l’article 15 des statuts de la Fecafoot», annonce Pierre Semengue dans un communiqué rendu public le 27 février dernier. L’on apprend ainsi que le 25 février dernier, le Tas a donné une suite favorable à la déclaration d’appel de la Lfpc qui est un démembrement de la Fecafoot.

La procédure a été initiée sous le numéro Tas 2020/A/6783 Lfpc contre Fecafoot. «Face à l’abus de l’autorité dont elle est victime depuis le 22 août 2019, la Lfpc (…) n’a pas eu d’autre choix que de s’en remettre à l’arbitrage du Tas» basé à Lausanne en Suisse, justifie Pierre Semengue, qui appelle les membres de la Ligue et les partenaires «à rester sereins» en attendant la décision finale du Tas. A l’issue de la réunion de son comité exécutif le 22 août dernier, la Fecafoot avait décidé de la «suspension avec effet immédiat de la Lfpc pour violation grave et réitérée de ses obligations», et mis en place un Comité technique transitoire (Ctt) en charge du football professionnel.

«Nous en sommes arrivés là pour sauver notre football professionnel d’un déclin perceptible par les contre-performances de nos clubs en compétitions internationales», avait déclaré le président de la Fecafoot, Seidou Mbombo Njoya. Une décision contestée par le président de la Ligue qui affirmait alors que l’objectif est «d’annexer la LFPC et de s’approprier les fruits du travail effectué jusque-là, face aux avancées significatives atteintes (…) avec notamment la signature de plusieurs contrats avec des partenaires nationaux et internationaux». Ce rebondissement dans le conflit qui oppose la Fecafoot et la Lfpc intervient à un mois du Championnat d’Afrique des nations (Chan), compétition réservée aux joueurs locaux qui se déroule du 4 au 25 avril prochain dans le pays.

Patricia Ngo Ngouem

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.