Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
CAN 2021 : le Minsep instruit l’exécution des travaux 24h/24 à Olembé pour respecter les délais de livraison

CAN 2021 : le Minsep instruit l’exécution des travaux 24h/24 à Olembé pour respecter les délais de livraison

Paru le lundi, 03 mai 2021 13:40

En visite sur le chantier du complexe sportif d’Olembé le 29 avril, le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep) a prescrit l’intensification des travaux d’achèvement du site afin de respecter les délais de livraison. Narcisse Mouelle Kombi a notamment instruit l’exécution de ces travaux jour et nuit. «Les moyens technologiques sont là pour que l’on puisse faire tourner des équipes 8hx3 et qu’il y ait davantage d’ouvriers ici qui pourraient travailler 24h/24 afin d’anticiper sur les délais de novembre», a-t-il déclaré.

Une «brigade spéciale» sera mise en place afin d’assurer le suivi de la mise en œuvre de cette instruction, a-t-il ajouté. Sur le site, l’on apprend que les effectifs ont été revus à la hausse, passant de moins de 200 ouvriers lors de la dernière visite d’inspection du Minsep il y a deux semaines à plus de 500 à ce jour. Un chiffre qui devrait être multiplié par trois dans les prochains jours. «Ces changements considérables permettront à l’infrastructure d’accueillir dès la période octobre-novembre 2021 ses premiers matchs tests», affirme le Minsep, par ailleurs président du Comité d’organisation local de la Coupe d’Afrique des nations (COCAN) que le pays organise en janvier-février 2022.

Le stade d’Olembé doit notamment accueillir la cérémonie d’ouverture de la CAN le 9 février prochain. Mais les travaux ont connu un ralentissement lié à un problème de déficit de financement et d’essoufflement de la trésorerie de l’entreprise canadienne Magil qui avait commencé les travaux sur fonds propres. Jeudi, Narcisse Mouelle Kombi a annoncé que le gouvernement a débloqué la somme de 6,3 milliards de francs CFA pour permettre à Magil de donner un coup d’accélérateur aux travaux. Le Minsep précise qu’il s’agit d’«un financement relai» qui vise à «résorber une partie des créances due aux sous-traitants et de faire un certain nombre d’approvisionnement locaux».

Ces fonds devraient ainsi permettre à Magil d’approvisionner ses propres comptes et de créditer ceux de ses entreprises sous-traitantes, alors que le taux de réalisation de l’ensemble de l’ouvrage est estimé à 85%. Mais l’entreprise rassure que le chantier sera livré comme prévu en novembre prochain.

En attendant, les travaux de finition se poursuivent avec, entre autres, la pose des écailles de pangolins sur le pourtour métallique de la cuvette du stade principal, la matérialisation des pistes d’athlétisme des stades annexes A et B, la finition du carrelage du centre commercial et de l’hôtel, ainsi que la poursuite de l’installation du système d’éclairage du complexe.

P.N.N.

Lire aussi:

Stade d’Olembé : le ministre des Sports tente de remobiliser les troupes en attendant les financements supplémentaires

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.