Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Riposte contre le coronavirus : 100 000 tests rapides pour autonomiser les régions

Riposte contre le coronavirus : 100 000 tests rapides pour autonomiser les régions

Paru le mercredi, 03 juin 2020 13:40

Les 10 régions du Cameroun seront désormais un peu plus autonomes dans la riposte contre la pandémie du coronavirus. Tel est l’objectif visé par le gouvernement qui vient de renforcer la capacité de testing des unités de prise en charge des cas de Covid-19.

« Le gouvernement vient d’acquérir 100 000 tests rapides antigènes », a annoncé ce 3 juin le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie (photo), sur son compte Twitter. L’autorité tutélaire du secteur de la santé au Cameroun précise que ce nouveau lot de tests vient s’ajouter au stock disponible évalué 45 000 tests moléculaires.

Avantages

Les nouveaux tests sont basés sur le principe de l’immunochromatographie et présentent « une spécificité et une sensibilité très satisfaisantes, auxquelles s’ajoutent les facilités de transport, de conservation et d’utilisation. Par ailleurs, le temps de formation du personnel est réduit à quelques heures », explique-t-on au Minsanté.

Dans un contexte d’urgence comme celui dans lequel le Cameroun se trouve actuellement, le choix du gouvernement est jugé salutaire par les équipes qui sont sur le terrain.  « En région, nous sommes dépourvus d’équipement spécial. Du coup, les TDR (tests de dépistage rapide, NDLR) nous permettront de parvenir à un diagnostic biologique de certitude ou de quasi-certitude en quelques minutes. Pratiqués au lit du malade par un médecin ou par un infirmier », explique Dr Ngoumgang.

Soulagement ?

Pour riposter avec efficacité contre la progression de la nouvelle grippe virale qui sévit dans les dix régions du pays, les responsables des unités de prise en charge des cas de coronavirus, implantées dans les zones reculées, expriment depuis plusieurs semaines le vœu de pouvoir assurer eux-mêmes des tests sur des cas suspects enregistrés au niveau de leurs aires de santé.

C’est le cas de la région de l’Adamaoua, située dans la partie septentrionale du pays, où les prélèvements effectués par les formations sanitaires sont d’abord acheminés au Centre Pasteur de Garoua, dans la région du Nord. En attendant l’arrivée des nouveaux kits de test, c’est dans ce laboratoire que tous les tests sont faits. « Ça nous prend du temps et ça nous affaiblit pour répondre du tic au tac », explique Dr Zakari Yaou Alhadji, délégué régional du Minsanté pour l’Adamaoua.

Le 2 juin dernier, le ministre de la Santé a indiqué que depuis la survenue de la pandémie de Covid-19 au Cameroun, le pays a « déjà dépassé la barre des 30 000 analyses effectuées sur l’ensemble du territoire depuis le début de la pandémie. Notre objectif est d’atteindre au moins 50 000 analyses au 15 juin prochain », a déclaré Manaouda Malachie sur Twitter le 2 juin 2020.

Selon les chiffres officiels, le Cameroun a franchi la barre de 6000 malades confirmés de coronavirus. En trois mois de pandémies, cette maladie a fait 200 décès et plus de 3500 personnes ont été guéries.  

Baudouin Enama

Dernière modification le mercredi, 03 juin 2020 13:46

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.