Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Conseil national de la communication : le journaliste Joe Chebongkeng nommé président

Conseil national de la communication : le journaliste Joe Chebongkeng nommé président

Paru le samedi, 05 juin 2021 05:36

Un décret du président de la République signé ce 4 juin nomme de nouvelles personnes au Conseil national de la Communication (CNC). C’est ainsi que Joe Chebongkeng Kalabubse, journaliste à la CRTV, a été nommé président. Il succède à Peter Essoka, dont le bail de deux mandats de trois arrivait bientôt à son terme. Ce dernier avait en effet été nommé en novembre 2015.

Au moment de sa nomination ce vendredi 4 juin, Joe Chebongkeng, après une carrière comme reporter et journaliste sportif, anime sur les antennes de la télévision gouvernementale, le programme de débat dominical « Press Hour ». « Je sais que nous sommes en train de traverser une période très délicate de notre histoire. Mais avec le concours des confrères et de ceux qui se considèrent comme journalistes. Nous allons bâtir la presse responsable qui veille et qui est à la hauteur de ce que le peuple veut », a déclaré le nouveau président au micro de la CRTV.

En plus du président, le CNC s’enrichit également de nouveaux profils, à la faveur des décrets du président Paul Biya. Six nouveaux membres font leur entrée : Rolande Keugong Ngeuken, Barya Ndao, Serge Ngando Ntone, Enow Tanjong, Michel Moindel Ngol et Oumarou Monglo. De l’ancien Conseil, seuls les René Mvotto Obounou (vice-président) et Guibaï Gatama, nommés respectivement en novembre 2015 et en mars 2016, restent en fonction. Des noms connus à l’instar de Suzanne Kala Lobe, Christophe Bobiokono, Nadine Machikou Ngameni, ou encore Jean Claude Ottou, dont les mandants sont échus depuis mars 2019 sont ainsi remplacés.

D’après le décret du 23 janvier 2012, portant réorganisation du CNC, cette instance est chargée de veiller au respect des lois en matière de communication sociale ; de l’éthique et de la déontologie professionnelle ; de la paix sociale, de l’unité et l’intégration nationales dans tous les médias ; de la promotion des langues et cultures nationales dans tous les médias ; de la promotion des idéaux de paix, de démocratie et des droits de l’Homme ; de la protection de la dignité des personnes, notamment de l’enfance et de la jeunesse dans les médias ; de l’égalité d’accès aux médias, notamment en période électorale ; de la liberté et de la responsabilité des médias ; de l’indépendance des services public et privé de la communication ; de la transparence, du pluralisme et de l’équilibre dans les programmes des entreprises de communication.

Le CNC rend régulièrement des décisions suspendant des journalistes et organes de presse pour des manquements professionnels. En bute à l’acrimonie des journalistes, qui demandent à la place une instance d’autorégulation constituée de pairs choisis librement par la corporation, le CNC a souvent eu recours à la police pour faire respecter ses décisions.

L.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.