Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : face à la hausse des contaminations à l’Ouest, le gouverneur suspend l’organisation des funérailles

Covid-19 : face à la hausse des contaminations à l’Ouest, le gouverneur suspend l’organisation des funérailles

Paru le mardi, 06 avril 2021 10:25

Ce lundi, le gouverneur de l’Ouest, Awa Fonka Augustine, a annoncé que l’organisation des funérailles sur toute l’étendue de la région est « suspendue sur une période de deux mois ». Cette suspension est « éventuellement renouvelable » en fonction de l’évolution de la pandémie du coronavirus (Covid-19), a-t-il précisé dans un arrêté signé ce 5 avril.

Pour célébrer leurs morts, les populations de l’Ouest organisent des funérailles, cérémonies solennelles accomplies pour rendre les honneurs à la dépouille de quelqu’un, surtout une personnalité. Ce rite séculaire draine généralement grand-monde, alors que les pouvoirs publics appellent depuis le début de l’épidémie à limiter les rassemblements. Ceux-ci sont considérés comme un vecteur important de propagation de la Covid-19. Le gouverneur a ajouté que « toute autre cérémonie (mariages, obsèques, concerts, etc.) est soumise au respect scrupuleux du quota de 50 personnes, ainsi que toutes les autres mesures barrières édictées par le Premier ministre ».

L’objectif reste le même : tenter de freiner la propagation du virus, au moment où les chiffres de l’épidémie s’affolent dans la région de l’Ouest. Cette région est l’une des plus affectées, après le Centre et le Littoral. Awa Fonka Augustine explique d’ailleurs que cette décision est motivée par « la recrudescence du nombre de cas de contaminations enregistrés depuis quelque temps » dans cette partie du pays.

Dans un communiqué en novembre dernier, le gouverneur déplorait déjà « une résurgence exponentielle » de la Covid-19 à l’Ouest suite au relâchement généralisé dans l’application des mesures gouvernementales édictées le 17 mars 2020 dans le cadre de la riposte contre la pandémie. Awa Fonka Augustine mettait également en garde sur « la probabilité d’aggravation » de l’épidémie dans les prochaines semaines à l’approche des fêtes de fin d’année.

« Le Covid-19 est bien réel dans la région de l’Ouest comme un peu partout au Cameroun. Nous avons un taux de contamination qui est très élevé et il faudra que les uns et les autres puissent respecter les mesures barrières, aider l’Etat à les aider. Le moment est sérieux. Chacun doit se ressaisir et respecter toutes les instructions données par le chef de l’État », a-t-il recommandé à l’issue d’une visite inopinée sur le terrain à la mi-mars. Au 1er avril, le Cameroun comptait officiellement 57 337 cas positifs confirmés et 851 décès.

Patricia Ngo Ngouem

Dernière modification le mardi, 06 avril 2021 10:26

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Les plus gros consommateurs de maïs du Cameroun (2020)

InfographieIC gros consommateurs mais cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.