Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le perroquet gris du Cameroun toujours victime de trafic, malgré l’interdiction

Le perroquet gris du Cameroun toujours victime de trafic, malgré l’interdiction

Paru le mercredi, 06 octobre 2021 09:07

Les perroquets jaco, couramment appelés perroquets gris au Cameroun, ne sont pas épargnés par le trafic illégal de la faune malgré l’interdiction du commerce de cette espèce protégée menacée d’extinction. Le 17 septembre, deux trafiquants présumés ont été appréhendés à Ebolowa (Sud) en possession de 20 perroquets gris qu’ils essayaient de vendre. Ce, lors d’une opération conjointe menée par les agents de la délégation départementale des Forêts et de la Faune de la Mvila et la police. Cette opération a bénéficié de l’assistance technique de The Last Great Ape Organisation (Laga), un organisme chargé de l’application de la loi faunique.

« Les enquêtes révèlent que les suspects sont liés à un plus grand réseau de trafiquants de perroquets auquel appartiennent les Nigérians et les Ghanéens », indique Laga. Ces perroquets ont été capturés dans les zones de Ma’a, Mvangan et Nyabizan. Les perroquets gris sont une espèce d’oiseaux présente en Afrique du centre et de l’ouest. Très appréciés comme animaux de compagnie, ils sont ciblés par les trafiquants notamment pour leurs capacités à imiter les sons humains et leur utilisation en médecine traditionnelle.

Ils sont vendus localement à 50 000 FCFA, tandis qu’ils valent 800 000 FCFA et plus à l’étranger, notamment en Europe et en Asie, apprend-on. Depuis 2003, un centre accueille et protège ces oiseaux à queue rouge à Limbe, dans la région du Sud-Ouest. Il s’agit du Limbe Wildlife Center (LWC), un projet de conservation et d’éducation des animaux saisis aux braconniers et trafiquants cogéré par le ministère des Forêts et de la Faune (Minfof) et l’ONG internationale Pandrillus.

P.N.N           

Dernière modification le mercredi, 06 octobre 2021 09:09

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.