Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Extrême-Nord : des affrontements entre Mousgoum et Arabes Choas font au moins une quinzaine de morts

Extrême-Nord : des affrontements entre Mousgoum et Arabes Choas font au moins une quinzaine de morts

Paru le jeudi, 12 août 2021 09:25

Le bilan des affrontements entre Mousgoum et Arabes Choas, qui se sont déroulés le 11 août dernier dans la soirée notamment dans les villages Kargama et Maham dans l’arrondissement du Logone Birni, département du Logone et Chari, région de l’Extrême-Nord, se serait alourdi.

Selon diverses sources locales citées par la presse, on dénombre à ce jour au moins une quinzaine de morts dans les deux camps donc au moins une dizaine d’Arabes Choas. Au lendemain de ces évènements, les autorités locales ont parlé d’une dizaine de morts et de plusieurs blessés, soignés à l’hôpital de Kousseri. 

D’après, le journal Le Jour de ce 12 aout, la tension est montée après que les Mousgoum ont érigé des canaux de pêche dans une zone utilisée par les Arabes Choas pour paître leur bétail. Il s’en est suivi une bagarre générale à coups de machettes, de bâtons et de flèches.

« Les pêcheurs et agriculteurs Mousgoums ont creusé de nombreux canaux de pêche un peu partout pour retenir les poissons et ces bassins seront exploités en saison sèche par les mêmes agriculteurs Mousgoum pour planter le sorgho. Mais généralement, ces espaces verdoyants constituent en cette période un endroit idéal pour les bergers Arabes Choas pour paître leurs bœufs », explique un Arabe Choas cité par le journal. Un Mousgoum accuse de son côté : « Ils sont venus nombreux pour détruire nos travaux. Nous avons expliqué qu’il s’agit de canaux de retenue d’eau et que c’était sur le domaine d’une famille de notre communauté ».

Les affrontements meurtriers sont fréquents entre les éleveurs Arabes Choas d’une part et les agriculteurs et pêcheurs Mousgoums et Kotokos d’autre part. Les deux parties divergent régulièrement sur la gestion des terres. En juin dernier déjà, des affrontements de trois jours entre Arabes Choas et Kotokos avaient fait deux morts, dont un chef de village Kotoko.

L.A.

Lire aussi :

Extrême-Nord : deux morts et des blessés dans des affrontements entre Kotoko et Arabe Choas

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Les plus gros consommateurs de maïs du Cameroun (2020)

InfographieIC gros consommateurs mais cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.