Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Extrême-Nord : deux morts et des blessés dans des affrontements entre Kotoko et Arabe Choas

Extrême-Nord : deux morts et des blessés dans des affrontements entre Kotoko et Arabe Choas

Paru le mardi, 22 juin 2021 14:32

Des affrontements intercommunautaires meurtriers se sont déroulé ce jour à Makaray, un arrondissement du département du Logone et Chari, dans la région de l’Extrême-Nord. Kotoko et Arabe Choas, deux ethnies locales se sont affrontées autour d’un litige foncier.

« Il y a deux morts, le sultan lui-même et un autre sujet. Il y a quatre blessés actuellement à l’hôpital de Mada, mais hors danger », a déclaré le sous-préfet Doukina Ketemou à la CRTV Radio. L’autorité administrative explique l’origine des affrontements : « il s’agit de dispute de champs. Le sultan de Ngamé réclamait les terres qui lui revenaient. Et c’est ce que certaines populations n’ont pas pu digérer ».

Cependant d’après des sources locales, ce sont les Kotoko du village Ngamé et les Arabes Choas du village Aboudangala qui se sont affrontés. Le sultan de Ngamé aurait tranché un litige foncier en faveur de son « frère » Kotoko au détriment d’un Arabe Choa. En colère, ce dernier aurait poignardé le chef et son petit-frère. S’en sont suivi des affrontements qui ne s’étaient pas calmés jusqu’à la descente des autorités ce mardi. Plusieurs maisons ont par ailleurs été incendiées.

Dans plusieurs parties du Cameroun, les affrontements intercommunautaires opposent souvent des agriculteurs et des éleveurs autour de l’accès aux terres. Très souvent, les agriculteurs se plaignent de ce que le bétail détruit leurs cultures, tandis que les éleveurs revendiquent le droit de faire paitre leurs troupeaux.

L.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.