Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : le gouvernement rapatrie plus de 1250 Camerounais

Covid-19 : le gouvernement rapatrie plus de 1250 Camerounais

Paru le mercredi, 13 mai 2020 04:08

Quelque 1252 Camerounais bloqués à l’étranger à la suite de la fermeture des frontières nationales décrétée par les autorités dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus (Covid-19) ont été rapatriés au Cameroun. Après un premier contingent de 675 ressortissants camerounais, une deuxième vague composée de 577 compatriotes a été rapatriée entre le 9 et le 12 mai 2020.

Ce mardi 12 mai 2020, un vol de la compagnie Ethiopian Airlines a atterri en début d’après-midi à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen, avec à son bord 97 passagers en provenance des États-Unis, du Canada, de Sao Tomé et de la Belgique, a rapporté la radio publique. 

Lundi 11 mai, ce sont 61 Camerounais bloqués en République centrafricaine (RCA) qui ont retrouvé le bercail, après presque deux mois de séjour forcé à l’extérieur. Le 10 mai, 78 Camerounais en provenance de la Tunisie et du Togo ont débarqué à Nsimalen, indique le ministère des Relations extérieures (Minrex) sur sa page Facebook.

Le 9 mai, le gouvernement a procédé au rapatriement de 202 de ses citoyens en provenance de trois capitales ouest-africaines (Dakar, Cotonou et Abuja), ainsi qu’au retour, le même jour, de 139 compatriotes (sur les 152 enregistrés par le consulat général du Cameroun à Dubaï) bloqués aux Émirats arabes unis, selon la même source. Parmi eux, des personnels de l’État, des étudiants boursiers, des entrepreneurs, etc.

A leur descente d’avion, tous les passagers sont soumis à un test de dépistage rapide du coronavirus permettant d’obtenir les résultats en 15 minutes. Les personnes testées positives sont aussitôt placées en quarantaine dans les centres spécialisés de prise en charge des patients de Covid-19, où elles sont suivies par une équipe médicale. Ceux testés négatifs peuvent rentrer chez eux, mais restent en observation pendant 15 jours.

Cette opération, instruite par le chef de l’État Paul Biya, s’inscrit dans le cadre du vaste mouvement de rapatriement des Camerounais se trouvant en séjour temporaire, en fin de séjour ou en transit à l’étranger à la date de fermeture des frontières le 18 mars dernier. Une opération qui aurait coûté 700 millions de francs CFA à l’État, selon le Minrex, qui avait été chargé d’accélérer les procédures de retour de ces « Camerounais en détresse » à l’étranger. Le 23 avril dernier, le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, a annoncé que 668 Camerounais étaient encore bloqués à l’étranger pour cause de Covid-19.

P.N.N

Lire aussi:

https://www.stopblablacam.com/politique/0705-3988-coronavirus-d-autres-vols-retour-prevus-pour-les-camerounais-bloques-a-l-etranger

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.