Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Douala : démantèlement d’un gang spécialisé dans le kidnapping, une activité en plein essor

Douala : démantèlement d’un gang spécialisé dans le kidnapping, une activité en plein essor

Paru le mardi, 13 juillet 2021 16:48

Un gang de kidnappeurs présumés particulièrement actif sur les réseaux sociaux vient d’être démantelé par les enquêteurs de la division régionale de la Police judiciaire (DRPJ) du Centre. Narcisse, 28 ans, Yvan, 20 ans et Elvis alias Owen, le chef de gang âgé de 21 ans, ont été interpellés il y a trois semaines à Douala. Les policiers ont été mis sur leur piste après une plainte déposée le 26 juin dernier pour « enlèvement et séquestration ».

Selon la radio publique, le trio a pris contact avec Henriette sur Facebook. Lors de leur rencontre physique, la victime de 23 ans est enlevée et une rançon de trois millions de FCFA demandée à sa famille, d’après la même source. Saisie par la sœur de la victime, les policiers parviennent à localiser les suspects dans la métropole économique grâce à l’exploitation des réquisitions adressées à l’Agence nationale des technologies de l’information et de la communication (Antic). Les enquêteurs dépêchés à Douala vont mettre la main deux jours plus tard sur le trio au quartier Makepe.  La victime est retrouvée dans une chambre de fortune, affaiblie.

Elle a été admise à l’hôpital pour des soins appropriés. Les kidnappeurs présumés seront déférés devant le procureur de la République près le tribunal de grande instance du Mfoundi ce mercredi 14 juillet. Cette arrestation survient dans un contexte où le kidnapping est en plein essor au Cameroun. En mars dernier, la gendarmerie territoriale de Bafoussam, à l’Ouest, a démantelé un groupe de neuf individus spécialisés dans le kidnapping dans la région en crise du Nord-Ouest. Dans cette région comme dans le Sud-Ouest, les séparatistes et des bandits locaux ont fait du rapt et des rançons un business.

Le phénomène est également récurrent dans l’Extrême-Nord où sévit la secte terroriste Boko Haram. Dans l’Adamaoua, les éleveurs sont également la cible de preneurs d’otage venus de pays voisins et bénéficiant de complicités locales. Selon l’Association pour le développement social et culturel des Mbororo (Mboscuda), plus de 300 éleveurs ont été pris en otage dans l’Adamaoua entre 2015 et 2016. Soixante-dix d’entre eux ont été tués, une trentaine a été délivrée par l’armée et plus de 2 milliards de FCFA de rançon ont été payés sur la même période.

P.N.N

Lire aussi :

Bafoussam : la gendarmerie démantèle un gang de malfrats spécialisé dans le kidnapping dans la région du Nord-Ouest

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Le classement des passeports africains selon leur puissance (au 3ème trimestre 2021)

InfographieTF classement puissance passeports africains

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.