Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
À cause du Covid-19, la mairie de Douala reporte sa campagne de régularisation des constructions érigées illégalement

À cause du Covid-19, la mairie de Douala reporte sa campagne de régularisation des constructions érigées illégalement

Paru le mardi, 14 avril 2020 16:37

« En raison de la pandémie du Covid-19 qui sévit en ce moment dans la ville de Douala, la vaste campagne de régularisation des constructions érigées sans permis de construire, initialement prévue du 13 avril au 25 juin 2020 sur toute l’étendue de la ville, est reportée ».

C’est la quintessence du communiqué signé le 13 avril par le tout nouveau maire de la communauté urbaine de Douala, qui regroupe six communes d’arrondissements. Roger Mbassa Ndine invite les propriétaires de constructions ne possédant pas de permis de construire de mettre ce temps à profit pour s’enquérir des modalités pratiques de régularisation éventuelle de leurs constructions. 

À cet effet, précise le maire, un guichet unique de facilitation de la délivrance des actes administratifs liés à l’utilisation du sol et à la construction a été ouvert à la communauté urbaine de Douala.

Cette opération vise une meilleure maîtrise de l’occupation des sols de la capitale économique du Cameroun. Elle s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre harmonieuse de la nouvelle vision de la planification urbaine.

D’après le communiqué signé le 2 avril à cet effet par le maire de Douala, cette opération concerne les propriétaires des constructions irrégulières implantées dans tout le périmètre urbain n’ayant pas satisfait aux exigences légales d’obtention préalable d’un permis de construire avant les travaux. Ces derniers ont ainsi l’opportunité de se conformer à la réglementation.

Un état de grâce pour ces propriétaires ayant pris des libertés avec les règles en matière d’urbanisme. En effet, le 31 janvier 2020, Fritz Ntone Ntone a signé un ordre de mission spécial avec effet immédiat ordonnant « la démolition de toutes les constructions érigées sans permis de construire dans toute la ville de Douala ». D’après le constat de l’ex-délégué du gouvernement, « 85% des immeubles de Douala sont construits en violation des règles et principes d’urbanisme ».

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.