Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Santé : plus de 18 000 jeunes filles déjà immunisées contre le cancer du col de l’utérus au Cameroun

Santé : plus de 18 000 jeunes filles déjà immunisées contre le cancer du col de l’utérus au Cameroun

Paru le lundi, 14 septembre 2020 07:42

Au Cameroun plus de 18 000 jeunes filles âgées de 9 à 13 ans ont été vaccinées contre le cancer du col de l’utérus entre 2014 et 2016. Ce chiffre est donné par le Programme élargi de vaccination (PEV), une structure placée sous la tutelle du ministère de Santé publique (Minsanté). La campagne d’introduction de ce vaccin qui prévient la contamination au virus du papillome humain (VPH), vecteur du cancer du col, s’est déroulée dans deux districts de santé. Notamment à Foumban dans la région de l’Ouest et Edéa du côté du Littoral.

Pour une population d’environ 15 919 dénombrée dans les écoles et les communautés de ces deux districts de santé, 11 235 jeunes filles ont été vaccinées pour la première dose en novembre 2014 et en mai 2015 (six mois plus tard), 10 534 enfants ont reçu la deuxième dose sur les 11 235 jeunes filles ayant reçu la première dose. Soit une couverture de 94%.

Lors de la deuxième cohorte organisée en 2016, le PEV a recensé 8 310 enfants et vacciné 7 996 jeunes filles pour la première dose du vaccin et six mois plus tard, en novembre 2016, pour la seconde, 7 848 sur les 7 996 enfants ayant reçu la première dose, ont été immunisés. Soit une couverture de 98%.

Selon le Dr Elie Simo, coordonnateur du groupe technique régional du PEV à l’Ouest, cette prévention n’est efficace que chez des sujets n’ayant pas encore eu de rapports sexuels. En effet, « chaque fille qui a eu déjà son premier contact sexuel est susceptible d’avoir été déjà en contact avec le germe, et donc, la vaccination risque ne pas servir à quelque chose. C’est pour cela que les experts, qui ont fait des études sur la jeune fille, se sont rendu compte que dans cette tranche d’âge au Cameroun (9 ans), dans leur large majorité, les jeunes filles n’ont pas encore eu de premiers contacts sexuels, et en leur donnant les deux doses de vaccination, elles sont désormais protégées contre le cancer du col de l’utérus », explique-t-il.

Au Cameroun, le cancer du col de l’utérus est le deuxième cancer féminin le plus fréquent. Il représente un taux de 14,9%, avec un nombre annuel de nouveaux cas et de décès respectivement de 2356 et de 15 461 diagnostiqué en 2018. Une étude réalisée en communauté a estimé la prévalence des VPH à 39% parmi les femmes. Cette prévalence place le Cameroun parmi les pays présentant les prévalences les plus élevées du VPH dans le monde.

Du 23 au 27 septembre prochain, une campagne de vaccination contre le cancer du col de l’utérus est prévue sur l’étendue du territoire national. Cette autre campagne cible cette fois 339 908 jeunes filles.

BE

Lire aussi:

Annulée en 2019, la campagne de vaccination contre le cancer du col de l’utérus annoncée pour le 23 septembre 2020

Dernière modification le lundi, 14 septembre 2020 07:47

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.