Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Dion Ngute dévoile les modalités de reprise des cours le 1er juin 2020

Dion Ngute dévoile les modalités de reprise des cours le 1er juin 2020

Paru le vendredi, 15 mai 2020 18:02

Le Premier ministre, Joseph Dion Ngute (photo) a, dans une déclaration spéciale ce vendredi 15 mai 2020, dévoilé les modalités du retour à l’école envisagé le 1er juin prochain. Répercutant les instructions du président de la République, le chef du gouvernement a annoncé que la reprise des cours dans l’enseignement primaire et secondaire concernera « exclusivement » les élèves des classes d’examen dans les deux sous systèmes d’éducation.

Dans le sous-système francophone, il s’agit des élèves du cours moyen deuxième année (CM2) pour l’enseignement primaire et les classes de Troisième, Première et Terminale pour l’enseignement secondaire. Dans le sous-système anglophone, seuls les élèves de Class 6 pour le primaire, From 5 et Upper 6 pour le secondaire reprendront le chemin de l’école à la date indicative.

Reduction des effectifs

Des dispositions seront prises par les ministres de l’Éducation de base (Minedub), Laurent Serge Etoundi Ngoa, et des Enseignements secondaires (Minesec), Pauline Nalova Lyonga, « pour assurer la bonne répartition des salles des élèves concernés par la reprise des cours, en respectant les règles de distanciation sociale », a déclaré le PM.

Lors de la réunion hebdomadaire du Comité interministériel chargé d’évaluer et de suivre la mise en œuvre de la stratégie de riposte du gouvernement contre la pandémie de Covid-19 au Cameroun, tenue la veille, le Minedub et le Minesec ont indiqué que les salles de classe ne pourront pas accueillir plus de 50 élèves.

Le chef de l’État a également instruit les ministres en charge du secteur éducatif de prendre « toutes les mesures utiles et nécessaires » visant à rendre disponibles, à l’entrée de chaque établissement public ou privé scolaire et universitaire, les kits sanitaires requis tels que les gels hydro-alcooliques, des thermo-flash et des bacs à laver les mains.

Masques de protection

« Il demeure entendu que le port du masque de protection sera obligatoire pour les élèves, les étudiants et le personnel d’encadrement dans les enceints scolaires et les campus universitaires. Les parents d’élèves qui le souhaitent pourront fournir des masques à leurs enfants. Ceux qui n’en disposeront pas se verront octroyer gracieusement des masques dans leurs établissements de référence, selon les modalités à préciser par les ministres compétents », précise Joseph Dion Ngute.

Pour les classes intermédiaires du primaire et du secondaire, leur promotion se fera sur la base des évaluations réalisées au cours du premier et du deuxième trimestre. Les parents d’élèves ou leurs représentants pourront retirer les bulletins dans les établissements scolaires où sont inscrits leurs enfants, suivant une programmation à définir par les chefs d’établissements. L’objectif étant d’éviter les regroupements dans les enceintes scolaires, explique le PM. Joseph Dion Ngute n’a cependant pas précisé les modalités d’une reprise des cours dans les établissements relevant de l’enseignement supérieur.

Éclatement des filières

Jeudi, le ministre en charge de ce secteur, Jacques Fame Ndongo, a annoncé un réaménagement du calendrier académique avec 8 semaines de cours en présentiel au lieu des 4 initialement restantes ; l’éclatement des filières aux gros effectifs en plusieurs groupes en fonction de la capacité des amphithéâtres et des salles de cours, ainsi que la rotation des filières pour limiter le flux des étudiants, des enseignants et des personnels d’appui dans les campus.

Le Minesup a déclaré que les examens en présentiel sont fixés au mois d’août, les vacances renvoyées en septembre et la rentrée académique 2020-2021 prévue le 15 octobre prochain. En rappel, les établissements scolaires et universitaires, les grandes écoles et les centres de formation professionnelle sont fermés depuis le 18 mars dernier. Une mesure prise pour endiguer la propagation du virus. Le chef du gouvernement a toutefois indiqué que la réouverture de ces établissements est fonction de l’évolution de la pandémie de coronavirus dans le pays.

Patricia Ngo Ngouem

Lire aussi:

14-05-2020- Covid-19 : le début des examens officiels repoussé en juin et la rentrée scolaire 2020-2021 en octobre

Dernière modification le vendredi, 15 mai 2020 18:04

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.