Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Chiffrée à 193,2 milliards de FCFA, le secteur éducatif cumule plus de 60 % de la dette salariale de l’État

Chiffrée à 193,2 milliards de FCFA, le secteur éducatif cumule plus de 60 % de la dette salariale de l’État

Paru le vendredi, 15 juillet 2022 15:08

Au 31 décembre 2021, la dette salariale de l’État était chiffrée à 317,33 milliards de FCFA, selon le Document de programmation économique et budgétaire à moyen terme (DPEB) pour le triennat 2023-2025.

Deux ministères concentrent la plus grande partie de cette dette. Il s’agit du ministère des Enseignements secondaires (Minesec) dont la dette due au personnel se chiffre à 142,5 milliards, soit près de 45 % de la dette salariale de l’État. Ensuite arrive le ministère de l’Éducation de base (Minedub) avec une dette salariale de 51,8 milliards (16,3 %). « Ces deux administrations cumulent ainsi à elles seules 61,3 % de l’ensemble de la dette salariale », peut-on lire dans le DPEB pour le triennat 2023-2025.

Pour comprendre cet état de choses, il faut tenir compte du fait que cette dette représente en grande partie le traitement de l’évolution de la carrière du personnel de l’État. Or la taille du personnel du secteur éducatif (primaire et secondaire) est la plus importante des effectifs de la fonction publique.

Selon des statistiques compilées par le ministère des Finances (Minfi), 360 789 personnes étaient prises en solde en avril 2022, pour une masse salariale d’un peu plus de 90 milliards de FCFA. Le Minesec à lui seul concentre plus de 27 % de ces effectifs pour une masse salariale de 31,35 %. Le part du Minedub est loin d’être négligeable avec 16,46 % des effectifs pour une masse salariale de 14,98 %. Seul le ministère de la Défense fait autant.

Cette tendance ne tend pas à s’estomper. Pour preuve, dans la loi de Finances rectificative de l’exercice budgétaire en cours, on observe un accroissement de 2,8 % de la masse salariale à cause de la mise en œuvre des mesures prescrites par le gouvernement en réponse aux revendications du personnel éducatif de cette année.

La dette salariale de l’État prend aussi en compte les retards observés dans la prise en solde des nouvelles recrues. Une fois encore, le secteur éducatif est le plus en vue. Entre janvier et avril 2022, 54,13 % des recrutements concernaient le Minesec et le Minedub.

Michel Ange Nga

Lire aussi :

Éducation : le président de la République instruit l’apurement progressif de la dette due aux enseignants

En 2022, l’État va débloquer 31 milliards FCFA, sur les 181 milliards de dettes dues aux enseignants du secondaire

Dernière modification le vendredi, 15 juillet 2022 15:10

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.