Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Une mission de supervision à Douala pour améliorer la riposte contre le coronavirus

Une mission de supervision à Douala pour améliorer la riposte contre le coronavirus

Paru le mercredi, 16 septembre 2020 13:30

Depuis le mois d’août 2020, le ministère de la Santé publique (Minsanté) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) supervisent les activités de riposte contre le coronavirus (Covid-19) dans la région du Littoral, l’un des principaux foyers épidémiques dans le pays. Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet d’appui à la décentralisation de la réponse à la pandémie de Covid-19 au Cameroun dans les neuf districts de santé les plus affectés du Littoral, financé par l’Agence française de développement (AFD).

Les supervisions des districts de santé permettent d’avoir une visibilité claire des actions et d’optimiser la plus-value apportée par l’équipe de l’OMS et celle de la délégation régionale du Minsanté en vue « d’améliorer le niveau de qualité et des interventions » dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, notamment dans la métropole économique, apprend-on.

« Les analyses tirées de ces supervisions permettent de ressortir clairement les forces et les faiblesses des différents districts de santé, en vue de capitaliser les bonnes pratiques pour un partage d’expérience dans le but de mettre tous les districts de santé au même niveau de performance », indique l’OMS, partenaire clé du gouvernement dans la lutte contre le nouveau coronavirus. Ainsi, les supervisions intégrées sont-elles une opportunité de démarcation du district de santé en termes de savoir-faire, d’anticipation et d’innovations pour servir d’exemple clé au niveau régional, voire au niveau national, d’après la même source.

Ce projet court jusqu’au mois d’octobre prochain. Il vise l’amélioration des indicateurs en termes de recherche active des cas suspects de Covid-19, du taux de dépistage, de prise en charge et de gestion des corps, ainsi que la prévention et le contrôle de l’infection. Dans le cadre de sa mise en œuvre, au moins une supervision par semaine doit être réalisée par les équipes du Minsanté et de l’OMS dans chaque district de santé. Ce, afin de s’assurer de l’efficacité des interventions.

Avec 4 568 cas positifs confirmés, le Littoral est, après le Centre (9 942 cas), la deuxième région la plus touchée par la Covid-19, selon le dernier rapport de situation épidémiologique publié sur la période du 3 au 9 septembre.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.