Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Dépravation des mœurs et discours haineux : le gouvernement veut recruter 1 000 « patriotes des réseaux sociaux »

Dépravation des mœurs et discours haineux : le gouvernement veut recruter 1 000 « patriotes des réseaux sociaux »

Paru le mardi, 17 janvier 2023 18:51

Le ministère de la Jeunesse et de l’Éducation civique (Minjec) a lancé hier, 16 janvier, un appel à candidatures pour le recrutement de « 1 000 e-volontaires » que l’on appellera les « patriotes des réseaux sociaux ». Ceci, dans le cadre de la mise en œuvre de la e-campagne d’éducation civique et d’intégration nationale, justifie le Minjec Mounouna Foutsou.

Les « patriotes des réseaux sociaux sont appelés à participer en ligne à l’adoption de bons comportements, de bonnes attitudes, et de la promotion du vivre ensemble harmonieux", peut-on lire dans le job description de ces patriotes. Ils devront également s’atteler à la « propagation » sur les réseaux sociaux de « messages sur l’adoption de comportements civiques et patriotiques ainsi que des informations sur les projets et programmes d’insertion socioéconomiques jeunes et d’opportunités gouvernementales pertinentes en faveur des jeunes ». En plus de la lutte contre les discours haineux et les fake news, ce régiment du gouvernement devra lutter contre la cybercriminalité, le cyber harcèlement et la cyber prostitution.

Tout le monde ne peut cependant pas prétendre être un cyberpatriote du gouvernement. Il faut justifier d’un âge supérieur ou égal à 18 ans, mais surtout « disposer de sites ou profils sur internet et les réseaux sociaux réunissant un minimum de 1 000 followers, de partages, de likes et de vues » ; entre autres.

Face à une hostilité qui s’est développée sur la toile, le gouvernement a souvent été soupçonné d’avoir lui-même monté sa propre « milice cybernétique », pour donner le change. Le principal rôle de ces internautes est de donner une image positive du Cameroun, présenter et défendre des actions du gouvernement.

L.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes