Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Lutte contre la corruption : le patron de la Gendarmerie met la pression à ses collaborateurs

Lutte contre la corruption : le patron de la Gendarmerie met la pression à ses collaborateurs

Paru le lundi, 21 mars 2022 11:35

Dans un message-porté daté du 15 mars 2022 qui a fuité sur Internet, le secrétaire d’État à la défense, chargé de la Gendarmerie nationale (SED) attire l’attention des commandants de légions sur les « attitudes déshonorantes qui ternissent l’image de marque de la Gendarmerie nationale » et les somme d’y mettre un terme.

Galax Etoga note, pour le déplorer, que certains gendarmes « indélicats » se signalent par des « actes de mendicité », réclament des « sollicitations obole et appuis divers » et exigent le « versement de sommes indues à leur profit », à l’occasion de divers services et/ou lors de contacts avec les usagers et les personnalités. Toute chose qui est en violation de l’éthique professionnelle du gendarme, rappelle-t-il.

Aussi, instruit-il les commandants des légions à « faire cesser lesdits comportements dans les brefs délais par des descentes effectives de sensibilisation dans chaque compagnie et escadron mobile de gendarmerie ». Il leur prescrit également la tenue d’une réunion avec tous les commandants d’unités et exige d’eux des sanctions « avec la plus grande rigueur » contre les personnels coupables de tels agissements.

Numéro vert

Le patron de la Gendarmerie nationale invite par ailleurs les commandants de légions à répertorier les unités convaincues desdites pratiques et à remonter l’information à la hiérarchie en vue du renouvellement des effectifs. Ceux-ci devront rendre compte, sous quinzaine, de leurs diligences en vue de l’éradication de ces comportements. 

La Gendarmerie nationale figure parmi les administrations publiques les plus indexées du pays pour les faits de corruption. Le rapport 2020 sur l’état de la lutte contre la corruption au Cameroun classe les forces de maintien de l’ordre à la troisième position des 13 secteurs les plus dénoncés pour des actes de corruption et infractions assimilées. 

Afin d’attendre des gendarmes un comportement exemplaire, le SED a mis en place un numéro vert (1501) en avril 2018 pour dénoncer tout acte de corruption, de prévarication, d’abus ou de torture commis par ses éléments. En 2019, quelque 100 gendarmes véreux ont été sanctionnés suite aux dénonciations des usagers. Il leur était reproché des extorsions de fonds lors de contrôles routiers, des gardes à vue abusives ou des destructions de preuves.

P.N.N

Dernière modification le lundi, 21 mars 2022 11:40

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Plus de 100 000 PME créées au Cameroun en quatre ans

InfographieFormation PME cameroun

 

Please publish modules in offcanvas position.