Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Cosmétique : 8 tonnes de produits contrefaits saisis à Douala

Cosmétique : 8 tonnes de produits contrefaits saisis à Douala

Paru le mardi, 22 février 2022 12:21

La Douane camerounaise vient de saisir huit tonnes de produits cosmétiques contrefaits à Douala. Le Groupement opérationnel actif des douanes du Littoral II, qui a conduit l’opération, a également mis à jour des produits considérés comme nocifs pour la peau. « Nous avons procédé à des tests sur des feuilles blanches. Assez rapidement, elles devenaient pratiquement comme de la cendre », a déclaré le commandant Mvondo Elanga, à la tête de cette unité, dans des propos rapportés par le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune.

L’opération menée le 11 février dans une usine clandestine au quartier Ndongbong (Douala 5e), précisément au lieu-dit Zachman, a ainsi permis d’éviter que la ville ne soit inondée de produits contrefaits, violant toutes les normes en vigueur. Cette unité de production illégale appartient à une femme, qui prétend être la promotrice de sa propre marque de cosmétiques, pour la plupart des produits éclaircissants. « À l’issue de ce contrôle, on s’est rendu compte que ce qu’on nous présentait dans les documents n’avait vraiment rien à voir avec l’usine de fabrication de faux produits cosmétiques qu’il y avait dans cette zone-là », a rapporté le commandant Mvondo Elanga sur Équinoxe TV.

Certains produits saisis portent des mentions d’origine (Fabriqué en France, aux États-Unis, en Thaïlande, etc.) pour tromper et attirer les clients. Selon le commandant Mvondo Elanga, l’ensemble des produits et matériels saisis est estimé à au moins 100 millions de FCFA. Cette saisie est la suite d’une longue série. Au courant du deuxième trimestre 2020, la Douane avait annoncé la saisie de 800 cartons de produits cosmétiques contrefaits. Le 13 février 2022, la Gendarmerie nationale a mis la main sur une « quantité importante de produits cosmétiques » issue de la contrebande à Bikok (Centre). La cargaison illicite était dissimulée dans un véhicule de transport en commun en provenance d’un pays voisin, apprend-on. Cette saisie intervient alors que de plus en plus de femmes et d’hommes ont recours à divers produits décapants pour éclaircir leur teint, au péril de leur santé.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.