Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Promotion du bilinguisme : une centaine de nouveaux établissements scolaires bilingues créés

Promotion du bilinguisme : une centaine de nouveaux établissements scolaires bilingues créés

Paru le mardi, 23 juin 2020 17:24

Le gouvernement veut renforcer l’offre en formation bilingue dans l’enseignement secondaire. C’est l’objectif des quatre décrets signés le 19 juin dernier par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute. Ces textes du chef du gouvernement consacrent la création ou la transformation de nouveaux établissements bilingues.

Au total, la carte scolaire du Cameroun se voit ainsi enrichie d’une centaine d’établissements à travers la quasi-totalité des régions du pays. Dans la première catégorie, on retrouve 17 collèges d’établissements secondaires (CES) créés dans six régions. L’offre est renforcée de sept, trois et un CES respectivement à l’Ouest, dans l’Adamaoua et le Nord de même que de deux CES dans le Centre, Nord et le Littoral.

La transformation la plus importante concerne les lycées d’enseignement général devenus lycées bilingues. Elle cible 49 structures de formation établies dans huit régions. Ainsi, l’Extrême-Nord se taille la part du lion avec treize nouveaux lycées bilingues, contre sept dans le Sud, six à l’Est, à l’Ouest et dans l’Adamaoua. Le Centre s’en tire avec cinq nouveaux lycées bilingues, le Littoral en a quatre et le Nord, deux.

Treize CES deviennent bilingues. C’est le cas, dans le Nord-Ouest, du CES de Mbveh dans le Bui et à l’Est, du CES de Nkolbikon dans le Lom et Djerem. Tandis que l’Extrême-Nord s’enrichit de six nouveaux CES bilingues, le Centre de quatre. Le Littoral et l’Ouest bénéficient chacun de deux nouveaux CES bilingues.

Le PM transforme par ailleurs vingt-trois CES bilingues en lycées bilingues d’enseignement secondaire général. Sur les sept régions concernées, l’Ouest compte le plus grand nombre avec six établissements, suivi du Centre et du Nord qui enregistrent chacun 5 nouveaux lycées. L’Adamaoua et l’Extrême-Nord disposent chacun d’un nouveau lycée bilingue, contre deux pour l’Est et trois pour le Littoral.

Dans le cadre de la résolution de la crise anglophone, le gouvernement camerounais s’est engagé à renforcer l’intégration nationale à travers la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme. Cette volonté s’est traduite par la création de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme (CNPBM).

L’adoption de la loi portant promotion des langues officielles du Cameroun adoptée et promulguée en fin 2019, participe également de cette démarche au même titre que le recrutement de 500 traducteurs et traducteurs-interprètes sur une période de cinq ans, récemment lancé instruit du président de la République, Paul Biya. La décision de création et de transformation des structures de formation en établissement secondaire bilingues se positionne également sur le même sillage.

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.