Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
CAN 2021-Conditions d’accueil : la fédération gambienne s’excuse, après les propos controversés du coach des Scorpions

CAN 2021-Conditions d’accueil : la fédération gambienne s’excuse, après les propos controversés du coach des Scorpions

Paru le lundi, 24 janvier 2022 17:20

La Fédération gambienne de football (GFF, sigle en anglais) a présenté, dimanche 23 janvier, ses excuses après les propos controversés du sélectionneur de la Gambie qui a fustigé les conditions d'hébergement de ses joueurs. « La GFF tient à présenter ses excuses au Comité d'organisation local et à la Confédération africaine de football, ainsi qu'à toute partie ou individu qui aurait pu être offensé par les propos du coach. Ni le Coach, ni la Fédération n'ont l'intention de saboter l'organisation d'une compétition où nous avons envoyé le signal à tout le continent et au monde que nous sommes une force avec laquelle il faut compter (traduction) », écrit la fédération dans un communiqué de presse.

La Gambie, qui participe pour la première fois à la phase finale d'une Coupe d'Afrique des nations (CAN), affronte la Guinée en huitièmes de finale ce lundi 24 janvier au stade de Kouekong, à Bafoussam. Les Scorpions gambiens sont logés à la résidence hôtelière La Vallée de Bana, située à 55 kilomètres de la capitale régionale de l'Ouest. Dimanche, lors de la conférence de presse d'avant-match, le sélectionneur de la Gambie, Tom Saintfiet (photo), a déclaré que « six joueurs dorment dans la même chambre » en pleine pandémie de Covid-19, dans une vidéo virale sur les réseaux sociaux. Il a également dit que ceux-ci partagent également « les mêmes sanitaires et les mêmes douches ».

Mais la fédération gambienne affirme que les propos du sélectionneur ont été mal interprétés et tient à apporter des « précisions » à ce sujet. « L'entraîneur voulait dire qu'à l'hôtel, il y a des appartements et dans l'un des appartements, il y a une entrée principale avec trois chambres séparées, avec deux joueurs dans chacune des chambres. Les six étant obligés de partager toilettes et salle de bain simples », peut-on lire dans le communiqué. Selon la fédération, le technicien belge a simplement fait part de ses « inquiétudes » à propos de ses joueurs, alors que le protocole sanitaire de la Confédération africaine de football (CAF) dispose que si un joueur est positif à la Covid-19, son colocataire manquera automatiquement le match à venir par mesure de précaution.

« Ainsi, que six joueurs se partagent un assainissement, cela est un risque pour la santé des joueurs concernés. A cet égard, les propos du coach ont été sortis de leur contexte et il n'a nullement insinué que six joueurs partageaient une seule chambre », affirme la fédération, alors qu'on entend clairement le technicien belge tenir ces propos. Ce dernier a également regretté que certaines équipes soient « favorisées » par rapport à d'autres.

« Quand les grandes équipes ont les meilleurs hôtels, les meilleures infrastructures, pas loin du stade et les petits pays ont les mauvais hôtels, c'est du favoritisme », a déploré Tom Saintfiet. Des propos balayés d'un revers de la main par la fédération gambienne : « La CAF a pris les mêmes dispositions pour toutes les équipes nationales participant à la Coupe d'Afrique des nations et aucune équipe n'est mieux traitée que l'autre ».

Les déclarations du sélectionneur gambien ont également été dénoncées par la Confédération africaine de football (CAF). « Il n'y a aucune vérité dans les allégations selon lesquelles 6 joueurs partagent une chambre - c'est tout simplement faux, s’est insurgée la CAF. Nous avons trouvé les commentaires de l'entraîneur de la Gambie malheureux et dénués de toute vérité ». L’instance faîtière du foot africain ajoute : « La CAF et le [Comité local d’organisation] fournissent un hébergement à toutes les équipes participantes pour un maximum de 40 personnes - frais pris en charge. Maximum de deux personnes partageant une chambre (pratique standard n'importe où - et les 24 équipes y sont soumises). Si une délégation amène plus de 40 personnes, elle est responsable des frais supplémentaires. La Gambie a reçu les mêmes avantages que les autres équipes. »

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Plus de 100 000 PME créées au Cameroun en quatre ans

InfographieFormation PME cameroun

 

Please publish modules in offcanvas position.