Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : l’horizon reste flou pour l’acquisition d’un vaccin par le Cameroun, alors que la pandémie reprend de l’ampleur

Covid-19 : l’horizon reste flou pour l’acquisition d’un vaccin par le Cameroun, alors que la pandémie reprend de l’ampleur

Paru le mercredi, 24 février 2021 12:51

Alors que les autorités sanitaires s’alarment de la croissance de la courbe des décès et des cas de Covid-19, l’acquisition par le Cameroun d’un vaccin, reconnu comme le meilleur moyen de vaincre le coronavirus, est entourée d’incertitudes.

Certes, le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, révèle que le Cameroun dispose déjà d’un plan de déploiement et de vaccination contre le Covid-19. Mais dans une interview au quotidien Cameroon tribune, il déclare que le Conseil scientifique national « travaille encore et ses propositions n’ont même pas encore été faites au gouvernement pour qu’il décide du type de vaccin à acquérir pour le Cameroun ».

Pour l’heure, le gouvernement fonde ses espoirs sur la facilité Covax, une initiative ayant pour but d’assurer un accès équitable à la vaccination contre le covid-19 dans 200 pays et financé notamment par le GAVI Alliance et l’OMS.

Covax offre 2,5 millions de doses

« Suivant les notifications de Gavi Alliance que l’OMS nous a transmises, il est prévu que le Cameroun reçoive deux millions et demi de doses de vaccination dans un premier temps dans le cadre de la facilité Covax », déclare le Minsanté.

D’après le membre du gouvernement, cette dotation représente environ 20 % de la couverture globale de la population sans contrepartie financière de la part du Cameroun, en dehors de la logistique et du déploiement du vaccin sur le terrain.

Mais Manaouda Malachie admet que le Cameroun n’a pas d’emprise sur la facilité Covax, « car ce sont des vaccins acquis par cette alliance et seront distribués à tous les pays membres. Les pays membres du Covax recevront les doses qui auront été préalablement négociées par l’Alliance compte tenu du fait qu’à travers le monde, ce n’est pas évident d’avoir le vaccin contre le coronavirus ».

20 % des besoins

Selon le Minsanté, les deux millions de doses constituent la première vague de vaccin, le reste devant être financé par l’Etat. « Le Conseil scientifique national a pour rôle de conseiller l’Etat sur le vaccin à adopter en fonction de l’efficacité, du coût et du dispositif en termes de logistiques. Ce Conseil nous donne ces orientations pour ce qui est des vaccins que nous allons acquérir sur les fonds de l’Etat », précise Manaouda Malachie.

Cette instance recommande que les premières doses de vaccin soient administrées aux personnes de plus de 50 ans avec comorbidité, suivront le personnel de santé, les groupes de personnes vulnérables et le reste de la population.

D’après des chiffres officiels, en moins d’un mois le Cameroun a enregistré 61 nouveaux décès de Covid-19, passant du même coup de 462 au 23 janvier à 523 morts au 18 février. A la même date, le pays compte au total 33 749 cas positifs, soit 4 132 nouveaux enregistrés dans ce laps de temps.

Dominique Mbassi

Dernière modification le mercredi, 24 février 2021 12:55

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.