Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Recrutement dans l’armée : ruée des candidats vers la dispense d’âge

Recrutement dans l’armée : ruée des candidats vers la dispense d’âge

Paru le mardi, 26 janvier 2021 15:30

Dans un communiqué rendu public le 25 janvier 2021, le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (Mindef), Joseph Beti Assomo, informe l’opinion que « depuis la récente publication des avis d’ouverture des concours et recrutements des élèves officiers, sous-officiers et militaires du rang au titre de l’année 2021, ses services et ceux des secteurs militaires sont inondés de demandes de dispense d’âge par des candidats ayant dépassé les divers âges clairement prescrits pour faire acte de candidature ».

Joseph Beti Assomo désillusionne les requérants en rappelant que toutes « ces demandes, d’où qu’elles viennent, sont vouées au classement pur et simple ». Et la raison de cette fin de non-recevoir est simple : « les dispenses d’âge n’existent pas et ne se font pas » dans l’armée, souligne le capitaine de vaisseau Atonfack, responsable de la communication du Mindef. Pour d’autres concours administratifs par contre, cette dispense est une autorisation spéciale accordée à un candidat pour concourir sans obligation de respect de l’âge requis.

Aussi, le communiqué prévient : « Aucun dossier irrégulier ne sera enregistré ni aux services centraux ni aux postes de commandement des secteurs des 10 régions militaires du pays ». A travers le même document, le Mindef met « en garde les candidats et leurs parents vis-à-vis des manœuvres des quidams qui tentent déjà d’escroquer ou d’arnaquer les postulants en prétendant jouer aux facilitateurs auprès de ses services ».

Joseph Beti Assomo exhorte les victimes à dénoncer rapidement ces hors-la-loi, afin de permettre aux services spéciaux du ministère de la Défense ou de la police de les mettre hors d’état de nuire.

D.M.

Lire aussi:

elle n existe pas d apres le communicateur du Mindef. Pour d autres concours, oui. Elle est en fait une autorisation accordee a un candidat pour concourir sans obligation de respect de l age requis

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Le maïs est la 3e denrée alimentaire produite au Cameroun, après le manioc et la banane plantain

InfographieAgro cameroun mais 2020

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.