Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Cameroun institue un Conseil scientifique pour les urgences de santé publique

Le Cameroun institue un Conseil scientifique pour les urgences de santé publique

Paru le lundi, 30 mars 2020 18:54

Le Cameroun dispose désormais d’un Conseil scientifique des urgences de santé publique (CSUSP). Cette instance « consultative, flexible et évolutive » a été créée le 27 mars par décision du ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie. Ce conseil devra émettre des avis au gouvernement afin de lui permettre de prendre des décisions éclairées sur des problématiques des urgences sanitaires, explique-t-on au Minsanté.

La sortie des fonts baptismaux du CSUSP intervient dans un contexte où les supputations vont bon train au sein de l’opinion sur la participation de la communauté scientifique du Cameroun à la recherche du médicament contre le coronavirus, « une urgence de santé publique de portée internationale ».

Le nouvel organe a été placé sous la présidence du Pr Koulla Shiro Sinata (photo), la secrétaire générale du ministère de la Santé publique. Il aura pour mission d’assurer la veille scientifique, technique et stratégique par l’évaluation et l’analyse des données pertinentes et travaux de recherche existants. Le conseil pourra par ailleurs commander de nouvelles recherches lorsque les recherches antérieures sont limitées ou inexistantes.

La supervision et la régulation de l’usage des données et des échantillons biologiques relatifs aux urgences de santé publique seront également assurées par cet organe. En sus de ces missions, l’équipe du Pr Koulla Shiro Sinata aura la charge de donner des avis « sur les concepts et processus scientifiques, techniques et stratégiques essentiels pour comprendre l’évolution de la situation et ses impacts potentiels ; ainsi que sur la meilleure façon de surveiller, de prévoir et d’évaluer la situation à court et moyen termes ».

Dans son fonctionnement, le conseil est saisi par le Minsanté pour se prononcer sur les situations des urgences de santé publique. Mais l’instance peut aussi s’autosaisir des questions dont il juge qu’elles peuvent être débattues. Selon son texte de création, le CSUSP se réunit une fois par mois en présence physique au moins de 2/3 de ses membres, par téléconférence ou par visioconférence ou en tant que de besoin sur convocation de son président.

La rédaction des comptes-rendus, des rapports et éventuellement des procès-verbaux et l’exécution des recommandations dudit conseil sont réalisées par le secrétariat technique chargé de la préparation et l’organisation matérielle des réunions.

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.