Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Enseignement supérieur : la solution Fame Ndongo face au casse-tête de la reprise des cours en présentiel

Enseignement supérieur : la solution Fame Ndongo face au casse-tête de la reprise des cours en présentiel

Paru le jeudi, 30 avril 2020 03:54

Le ministre de l’Enseignement supérieur (Minesup), Jacques Fame Ndongo (photo), a détaillé ses propositions pour une reprise des cours en présentiel le 1er juin prochain, à l’issue d’une réunion en visioconférence ce mercredi 29 avril 2020 avec les chefs des institutions universitaires nationales et internationales, les responsables des établissements d’enseignement supérieur à statut particulier et les promoteurs des institutions privées d’enseignement supérieur.

Pour un retour en salle à cette « date indicative », le Minesup recommande que les cours se déroulent pendant 8 semaines et que le calendrier académique soit réaménagé en vue d’une clôture de l’année au 30 août 2020, et d’une reprise des activités de l’année académique 2020-2021 le 15 octobre prochain, indique le communiqué publié à l’issue de cette réunion. Le ministre propose également l’éclatement des « filières à grands effectifs » en plusieurs groupes, de façon à respecter les mesures de distanciation sociale édictées par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de coronavirus (Covid-19).

Mesures barrières obligent, les établissements académiques devront procéder à la désinfection régulière des amphithéâtres et des salles de cours « afin de garantir la santé » des étudiants ; installer des points de lavage des mains devant les salles de cours et les blocs pédagogiques ; utiliser des thermo-flash en vue de détecter et de prendre en charge les étudiants asymptomatiques ; réactiver et équiper « à bon niveau » des centres médico-sociaux « afin de leur permettre de coordonner toutes les activités de prévention de la propagation du coronavirus ». Les responsables doivent par ailleurs tout mettre en œuvre pour préserver la santé et la sécurité des membres de la communauté universitaire pendant cette période « délicate » de fin d’année académique.

Depuis la fermeture des écoles le 18 mars dernier, les institutions académiques se sont tournées vers le télé-enseignement. Une formule qui a connu des fortunes diverses. Des exposés des responsables des institutions universitaires au cours de cette réunion avec le Minesup, « il est apparu que depuis le 13 avril 2020, date du début des activités du second trimestre, les cours en ligne se déroulent convenablement à partir des plateformes numériques mises en place dans toutes les institutions universitaires. Les étudiants et les enseignants adhèrent parfaitement à cette nouvelle donne, malgré quelques difficultés structurelles auxquelles des réponses appropriées sont progressivement apportées », peut-on lire dans ledit communiqué.

P.N.N

Dernière modification le jeudi, 30 avril 2020 03:56

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.