Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Une nouvelle coupure du câble WACS perturbe le réseau Internet au Cameroun

Une nouvelle coupure du câble WACS perturbe le réseau Internet au Cameroun

Paru le mardi, 31 mars 2020 17:27

Le réseau Internet connaît des perturbations ces derniers jours dans le pays. En cause, une rupture des systèmes de câbles sous-marins WACS (West Africa Cable System) et South African Transit 3 (SAT3) auxquels est connecté le Cameroun. « Chers clients, possibles perturbations du service suite à un incident sur les câbles WACS et SAT3 en mer. Des équipes s’attellent à la rétablir », annonce, dans un communiqué publié ce 30 mars 2020, la Cameroon Telecommunications (Camtel), l’opérateur historique des télécommunications chargé de la gestion de la fibre optique.

Les clients de Camtel ne sont pas les seuls affectés par cette panne. « Cher client, nos services sont perturbés depuis le 30 mars par une dégradation du lien international. Nous œuvrons avec Camtel pour une résolution rapide », indique Orange Cameroun, dans un SMS envoyé à ses abonnés. Même son de cloche chez MTN Cameroon, qui a construit le point d’atterrissement du WACS à Limbe (Sud-Ouest), avant de céder l’infrastructure au gouvernement camerounais en raison de la législation nationale accordant l’exclusivité de la gestion de la fibre optique à Camtel.

« Votre expérience sur nos services d’Internet mobile pourrait connaître quelques perturbations, à cause d’une coupure du câble à fibre optique WACS survenue en haute mer le samedi 28 mars 2020. Cet incident affecte plusieurs pays sur la côte ouest-africaine, dont le Cameroun. Les travaux du câble sont en cours et devraient s’achever dans les prochains jours », affirme la filiale camerounaise de télécommunications de la multinationale sud-africaine MTN.

Aucune précision toutefois sur la raison de cette nouvelle rupture qui affecte des milliers d’abonnés. Le 16 janvier dernier, deux coupures sur les câbles WACS et SAT3 avaient interrompu ou dégradé le réseau Internet dans une dizaine de pays africains, dont le Cameroun.

En rappel, le Cameroun s’est doté du câble WACS en prévision de la saturation du premier point d’atterrissement SAT3 à Douala (Littoral). Cette infrastructure devrait contribuer à l’amélioration des services de télécommunications dans le pays, justifiaient alors les pouvoirs publics.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.