Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Cameroun célèbre la Journée mondiale sans tabac ce 31 mai, un fléau très présent en milieu scolaire

Le Cameroun célèbre la Journée mondiale sans tabac ce 31 mai, un fléau très présent en milieu scolaire

Paru le lundi, 31 mai 2021 13:07

Le Cameroun célèbre de concert avec le reste du monde la Journée mondiale sans tabac ce lundi 31 mai. Selon les résultats de la dernière Enquête mondiale sur le tabagisme chez les adultes (Global Adult Tobacco Survey, GATS) réalisée en 2013 par l’Institut national de la statistique (INS) sous la coordination du ministère de la Santé publique (Minsanté), près de 1,1 million d’adultes (soit 8,9% de la population) utilisent des produits du tabac. Cette étude révèle également que 6 720 000 personnes sont exposées à la fumée secondaire du tabac dans tous les lieux publics.

Le fléau est très présent en milieu scolaire, à l’origine notamment de l’échec ou de l’abandon scolaire. Ainsi, plus de 300 000 jeunes élèves âgés de 10 à 15 ans sont des usagers du tabac et de ses produits dérivés, d’après l’Enquête mondiale sur le tabagisme chez les jeunes (Global Youths Tobacco Survey 2014). La chicha, pipe à eau utilisée pour fumer du tabac, est populaire chez les jeunes qui ne connaissent pas souvent les effets de ce produit sur la santé. À travers le thème de cette année « S’engager à arrêter », le gouvernement réitère son appel au sevrage tabagique. Ce d’autant plus que le risque de tomber gravement malade de la Covid-19 et d’en mourir est jusqu’à 50% plus élevé pour les fumeurs que pour les autres, indique l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Marquage sanitaire

« Arrêter de fumer est donc la meilleure chose que les fumeurs puissent faire pour réduire à la fois leur risque de maladie Covid-19 grave et leur risque de développer un cancer et des maladies cardiaques et respiratoires », affirme le Minsanté. Pour dissuader les consommateurs, les paquets de cigarettes portent depuis le 12 juin 2019 des avertissements et des images-chocs (poumons noircis, dents endommagées, patients perfusés, etc.) illustrant les effets de la consommation du tabac sur le corps humain. Un nouveau marquage sanitaire graphique représentant le cancer de la bouche entre en vigueur le 12 juin prochain.

La Coalition camerounaise contre le tabac (C3T) bataille depuis des années pour l’adoption d’une loi nationale antitabac pour lutter contre ce fléau. Cette loi devrait notamment interdire de fumer dans les lieux publics et collectifs, ainsi qu’en présence de personnes non-fumeurs ou à risques (nourrissons, mineurs, femmes enceintes et malades). Le texte entend également proscrire la vente des cigarettes aux mineurs et dans les établissements scolaires.

« Le Cameroun sera un pays plus sain, plus productif avec la mise en place d’une législation antitabac forte. Les autorités, en permettant l’adoption de la loi antitabac, prendraient une décision historique contre un fléau qui, d’ici la fin du siècle, pourrait décimer plus de vies que toutes les autres maladies réunies », affirme la C3T.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.