Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Non, l’église catholique n’a pas tourné la page sur l’assassinat de Mgr Benoît Bala

Non, l’église catholique n’a pas tourné la page sur l’assassinat de Mgr Benoît Bala

La réponse est :
Paru le vendredi, 08 juin 2018 14:32

Un an après la mort de l’évêque de Bafia, Mgr Benoît Bala, contrairement à ce que dit la rumeur, l’église catholique veut connaître les circonstances de la mort de l’évêque de Bafia.

« Il est impossible d’oublier que notre frère Mgr Jean Marie Benoit Bala nous a quittés dans des circonstances troublantes. Il a été assassiné  (…) Pourquoi a –t-il été tué ? (...) Le silence total actuellement imposé, est un silence complice. Nous voulons connaître la vérité ». Tels sont quelques propos tenus par Emmanuel Kleda et rapportés  par La Croix Africa ,un site web d’actualité religieuse.  

L’archevêque de Douala que les rumeurs récentes annonçaient avoir échappé à un attentat s’est exprimé ainsi le 2 juin 2018 aux bords du fleuve Sanaga  où il s’est rendu en marge des célébrations eucharistiques marquant  la commémoration du décès de l’évêque de Bafia en compagnie de nombreux chrétiens et d’un collège de religieux.  

En guise de rappel, Mgr Bala, évêque du diocèse de Bafia est porté disparu le 30 mai 2017. Sa voiture est  ensuite retrouvée sur le pont d’Ebebda (à 90 km de Yaoundé). 3 jours après son corps est repêché des eaux du fleuve Sanaga au lieu dit Tsang par Monatélé.  

Le 2 juin 2017, à la suite de  cette découverte, le procureur général près la cour d’appel du Centre  annonce l’ouverture officiellement d’une enquête judiciaire pour « mort suspecte » qui  le conduit à la suite d’une deuxième autopsie pratiquée, par des médecins allemands (envoyés par Interpol) à déclarer le 4 juillet 2017 que « la noyade est la cause la plus probable du décès de l’évêque ».

Le 11 juillet 2017, dans un communiqué officiel de Mgr Samuel Kleda, l’Archevêque de Douala, par ailleurs, président de la Conférence épiscopale, l'église catholique réfute formellement ces conclusions de l’enquête.

Le même mois,  les évêques portent plainte devant la justice camerounaise contre X pour assassinat en se constituant partie civile. 3 mois après la découverte du corps de Mgr Benoît Bala, dans la nuit du 27 au 28 août, sa tombe  est profanée à la cathédrale Saint-Sébastien de Bafia (trois semaines à peine après son inhumation).

Le diocèse de Bafia a, à l’occasion de cette commémoration, observé une neuvaine qui s’est achevée le 1er juin par une messe pontificale à la cathédrale St Sébastien de Bafia. Puis le 02 juin, quelques chrétiens et des religieux ont célébré une messe à Ebebda au bord du fleuve Sanaga à l'issue de laquelle des fleurs ont été jetées dans le fleuve en mémoire du défunt.

STOPBLABLACAM TV


PLUS LUS | 7 JOURS
1 MOIS
6 MOIS

Rumeurs

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes
1000 caractères restants