Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Une réunion de concertation annoncée entre Eneo et ses sous-traitants en colère

Une réunion de concertation annoncée entre Eneo et ses sous-traitants en colère

Paru le mercredi, 02 septembre 2020 12:15

Une rencontre est prévue cette semaine entre Eneo, concessionnaire du service d’électricité au Cameroun, et ses sous-traitants en rogne. Ils avaient annoncé un arrêt de travail dès le 31 août 2020. En attendant, l’Association des entreprises d’électricité et d’eau du Cameroun (Aseelec) qui regroupe ces sous-traitants, a suspendu son mot d’ordre de grève.

Selon nos sources, la réunion de concertation devrait se tenir le vendredi 4 septembre prochain à la direction générale d’Eneo à Douala où une délégation de l’Aseelec est attendue dans la matinée.

Les membres de l’Aseelec dénoncent principalement la lourdeur des procédures de paiement de leurs factures et le non-paiement de leurs prestations depuis 2015. Ils évaluent le montant des impayés à plus de 6 milliards FCFA.

Précisions d’Eneo

Dans une correspondance adressée le 27 août dernier au président de l’Aseelec, le directeur général d’Eneo, Eric Mansuy, juge « diffamatoire » les sorties de l’Aseelec dans les médias. Car, nombre de revendications formulées par les entreprises sous-traitantes auraient déjà été résolues. Le DG cite notamment le prix unitaire de mise en œuvre des poteaux béton. « Nous sommes très surpris du ton et du contenu de votre correspondance en rapport avec cette question du prix unitaire des mises en œuvre des poteaux béton que nous pensions régler dans le cadre d’un contrat contractuel », écrit le DG d’Eneo.

Alors que l’ambition d’Eneo est de développer des partenariats gagnant-gagnant avec des prestataires « solides et sérieux, attachés à la santé et à la sécurité [du] personnel et délivrant des prestations de qualité », Eric Mansuy relève que ces « conditions sont loin d’être réunies actuellement ».

BE

Lire aussi:

Électricité : les sous-traitants revendiquent 6 milliards de FCFA d’impayés à Eneo

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam