Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?

Non, ces recommandations n’ont pas été émises par le ministère de la Santé

Paru le mercredi, 24 février 2021 12:17

153977454 2935813759984952 43559877639581572n

Un message partagé depuis la mi-février dans les foras WhatsApp au Cameroun présente un ensemble de recommandations à suivre en cas d’infection à la Covid-19. « La circulaire du ministère de la Santé est très importante : toute personne qui ressent des symptômes d’infection par le coronavirus se met en quarantaine à la maison et prend le traitement ci-dessous : panadol 1000 mg deux fois par jour, azithromycine 500 mg une fois pendant cinq jours, vitamine C 1000 mg une fois par jour, zinc tab 50 mg une fois par jour, vitamine D 50000 mg une fois par semaine, Strepsils trois fois par jour », peut-on lire. Ce message prétend qu’il s’agit de conseils préconisés par le ministère de la Santé publique (Minsanté).

Ce message est une fake news », affirme Clavère Nken, chef de la cellule de communication du Minsanté. La majorité des conseils listés dans ce message sont en effet erronés ou infondés. Le ministère n’a pas rendu public un traitement thérapeutique à prendre à domicile en cas d’infection. Le traitement curatif des personnes infectées par la Covid-19 suit le protocole suivant : « hydroxychloroquine ou chloroquine 200 mg 3 fois par jour pendant 10 jours et azithromycine 500 mg le premier jour et 250 mg par jour pendant quatre jours », comme le précise cette circulaire du Minsanté publiée le 23 mars 2020.

1510.

Le message conseille de ne pas se rendre à l’hôpital lorsqu’on ressent ou présente des signes de coronavirus, mais d’appeler le « 195 » pour la descente d’une équipe d’intervention sur le terrain. Or au Cameroun, le numéro vert mis à la disposition du public dans le cadre de la riposte contre la pandémie est le « 1510 ». Depuis le début de l’épidémie, les personnes qui ressentent ou présentent des signes ou symptômes se rapprochant de ceux de la Covid-19 sont invitées à appeler ce numéro gratuit pour signaler notamment leur état de santé.

Après évaluation à distance, une équipe médicale se déplace si l’alerte est validée et la personne est considérée comme suspecte. L’équipe mène alors une investigation approfondie et procède, le cas échéant, à des prélèvements d’échantillons qui sont par la suite analysés par des laboratoires de référence. Si la personne est positive, elle est immédiatement prise en charge dans un centre de traitement ou à domicile, en fonction du degré de son état de santé.

Gargarisme

Les cas dits « légers » sont ainsi traités à domicile, mais sous certaines conditions, le malade devant notamment signer une déclaration d’engagement sur l’honneur à respecter les prescriptions médicales et à ne pas répandre la maladie. Selon toujours ce message, le Minsanté recommande également de « se gargariser avec de l’eau tiède et du sel pendant 5 minutes par jour et de boire de grandes quantités d’eau ». Cette affirmation a été maintes fois démentie par les autorités sanitaires qui affirment que le gargarisme n’a aucune efficacité sur le coronavirus. Par contre, les spécialistes de la santé assurent qu’il est important de boire beaucoup d’eau, « pas simplement pour la Covid-19 ».

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ne fait nulle part mention de gargarisme dans ses conseils au grand public sur la Covid-19. De nombreux messages viraux présentant des conseils et des remèdes pour lutter contre le coronavirus ont abondamment été partagés sur les réseaux sociaux depuis le début de la crise sanitaire.

L’un de ces messages attribués au Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) affirmait que « se gargariser avec de l’eau chaude et du sel tue les amygdales et les empêche de fuir dans les poumons ». Ce qu’a démenti l’agence onusienne comme le rapporte SBBC dans cet article.

Pour se protéger et protéger les autres du coronavirus, le Minsanté, l’OMS et l’UNICEF recommandent, entre autres, de se laver fréquemment les mains avec de l’eau et du savon ou avec une solution hydroalcoolique, de porter un masque de protection, de conserver une distance d’au moins 1 m avec les autres, d’éviter les personnes présentant des signes de la Covid-19 et de consulter rapidement un médecin en cas de toux, fièvre, difficultés respiratoires ou d’autres symptômes de la maladie.

P.N.N.

Dernière modification le mercredi, 24 février 2021 13:41

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Le classement des passeports africains selon leur puissance (au 3ème trimestre 2021)

InfographieTF classement puissance passeports africains

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.