Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Stade d’Olembe : après une mission d’inspection, la CAF dit avoir été trompée sur le niveau d’avancement des travaux

Stade d’Olembe : après une mission d’inspection, la CAF dit avoir été trompée sur le niveau d’avancement des travaux

Paru le samedi, 04 septembre 2021 12:31

L’« application du protocole Covid-19 des matchs de la CAF et de la FIFA » n’est pas, comme indiqué par la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), la raison pour laquelle le match Cameroun/Malawi de ce 3 septembre s’est joué à huis clos. Dans une lettre de la Confédération africaine de football (CAF) adressée la veille à la Fecafoot, l’on apprend que de cette restriction est en réalité le fait du niveau d’avancement des travaux de construction de cette infrastructure.

 « L’état d’avancement des travaux dudit stade ne permet pas encore d’assurer comme il se doit le bien-être et la sécurité des supporters en principe attendus pour un tel match », écrit le secrétaire général de la CAF, Véron Mosengo-Omba.  « L’autorisation de jouer le match en question au stade d’Olembe a été donnée sur la base d’informations tronquées, qui ne rendaient pas compte du fait que le stade en question est encore à ce point en chantier que l’accueil d’un match international comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022 n’est en principe pas possible », accuse la Caf.

Une position en contradiction avec les déclarations du SG de la Caf faites quelques mois plus tôt, alors que ce dernier conduisait une mission d’inspection des infrastructures du Cameroun en vue de la Can 2021 qui se jouera en janvier prochain. « Je viens de visiter le stade Olembe, c’est un stade classe coupe du monde. Je voudrais remercier le président de la République et son peuple parce qu’ils ont consenti des efforts énormes. Ces efforts profitent à toute l’Afrique. On doit en être fier et en parler. La qualité de cette infrastructure est magnifique », avait alors déclaré Véron Monsengo-Omba en juin dernier.

De son côté, le ministre des Sports et de l’Éducation physique rassurait il y a quelques semaines que « tous les signaux sont au vert pour la rencontre du 3 septembre prochain, marquant le tout premier match du Complexe sportif d’Olembe ». Seulement, alors que la presse a été écartée de la couverture de cette rencontre, des images devenues virales sur les réseaux sociaux montrent le stade encore en chantier. Ce qui est venu renforcer la suspicion déjà présente au sein de l’opinion sur le niveau d’avancement des travaux.

Malgré l’imbroglio, cette rencontre, qui compte pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2022, s’est jouée à huis clos, filmée et retransmise uniquement par la CRTV, média d’État. Elle s’est soldée par la victoire des Lions Indomptables (2 buts à 0).

Ludovic Amara

Lire aussi :

Après la FIFA, la CAF salue le Cameroun pour la qualité de ses infrastructures sportives

Stade d’Olembé : le ministre des Sports tente de remobiliser les troupes en attendant les financements supplémentaires

Complexe sportif d’Olembé : clair-obscur autour de la rallonge de plus de 55 milliards de FCFA

Dernière modification le samedi, 04 septembre 2021 13:24

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Les plus gros consommateurs de maïs du Cameroun (2020)

InfographieIC gros consommateurs mais cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.