Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Reconstruction des régions anglophones : le gouvernement débloque 10% du budget

Reconstruction des régions anglophones : le gouvernement débloque 10% du budget

Paru le mercredi, 06 mai 2020 11:26

Le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey, et le représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) au Cameroun, Jean Luc Stalon, ont signé le 5 mai 2020 à Yaoundé le document du Programme présidentiel pour la reconstruction et le développement des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest (PPRD-NO/SO), ainsi que l’accord de financement du gouvernement pour le démarrage de la mise en œuvre du programme.

Ce financement, de l’ordre de 8,9 milliards de FCFA, représente la contribution initiale du gouvernement camerounais pour la mise en œuvre du PPRD-NO/SO, dont le coût global est évalué à 89,682 milliards de FCFA. Ce financement sera mis à la disposition du Pnud, désigné par le gouvernement pour conduire l’implémentation de ce programme.

Une occasion pour Jean Luc Stalon « de remercier vivement le gouvernement du Cameroun pour son engagement et sa détermination à apporter des solutions innovantes à travers un paquet d’interventions dans les domaines de la restauration de la cohésion sociale, de la réhabilitation des services sociaux de base et de la revitalisation des économies locales en vue de sortir les populations des régions concernées du cercle vicieux de la pauvreté et de la violence ».

Ampleur de la tâche

Le PPRD-NO/SO a vu le jour pour remédier à l’impact de la crise sociopolitique qui secoue le Nord-Ouest et le Sud-Ouest depuis 2016, causant, selon les dernières estimations officielles, 1850 morts et 530 000 déplacés de vers les autres régions et hors du Cameroun.

En dehors du coût humain, Paul Tasong, coordonnateur national en charge du suivi de l’exécution du PPRD-NO/SO, parle, entre autres, de la réhabilitation de 350 écoles, de 115 centres de santé, de 40 ponts, de 400 points d’eau, de 500 kilomètres de lignes électriques basse tension, de 600 kilomètres de routes rurales, de 45 marchés et de 12 000 maisons. Sans compter environ 25 000 hectares de plantations. Une évaluation qui nécessite cependant une mise à jour.

Le PPRD-NO/SO repose sur trois piliers : la restauration de la cohésion sociale, la reconstruction et la réhabilitation des infrastructures de base et la redynamisation de l’économie locale. Conçu pour une durée de deux ans, il constitue une composante du Programme de développement national visant à réduire les effets de la crise sur les populations et l’économie des deux régions pendant une période de dix ans.

Dominique Mbassi

Lire aussi :

20-04-2020- Reconstruction des régions anglophones : la France conditionne sa participation à la signature d’un accord de paix

 

17-04-2020- 90 milliards de FCFA à mobiliser pour la reconstruction des régions anglophones

Dernière modification le mercredi, 06 mai 2020 11:28

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.