Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Reconstruction des régions anglophones : la France conditionne sa participation à la signature d’un accord de paix

Reconstruction des régions anglophones : la France conditionne sa participation à la signature d’un accord de paix

Paru le lundi, 20 avril 2020 10:45

L’ambassadeur de France au Cameroun a, au cours d’un entretien à l’émission dominicale Actualités Hebdo diffusé le 19 avril 2020 à la télévision publique CRTV, réitéré l’engagement de la France à accompagner la reconstruction des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

« J’ai eu un long entretien avec le Premier ministre, porteur du plan de reconstruction, et lui ai dit que la France va se conformer aux engagements pris par Jean Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères », a révélé Christophe Gilhou.

Mais le chef de la représentation diplomatique hexagonale à Yaoundé pose une condition : « Avant de commencer la reconstruction, il va falloir que la région soit pacifiée. Il va falloir que vous aboutissiez à un accord de paix entre les bandes armées et le gouvernement ».

« La France a toujours soutenu que la solution à la crise anglophone est politique et non militaire. Et c’est pour cette raison qu’elle a, par exemple, encouragé la tenue du 27 septembre au 4 octobre 2019 à Yaoundé du Grand dialogue national », rappelle un politologue.

Difficile accord de paix

Mais, ce dernier note que « l’exigence d’un accord de paix entre le gouvernement et les groupes armés est difficile à tenir. Tant il existe de nombreux groupes armés dont on ne connait pas les têtes de proue. Il n’est pas aisé dans ces conditions de négocier un accord de paix. Sans compter l’intransigeance de ceux qui ne veulent rien d’autre que la sécession ».

Sauf que pour l’ambassadeur de la France, un accord de paix est indispensable pour lancer la reconstruction. Même si Christophe Gilhou est peu disert sur la manière de financer cette reconstruction. « Nous n’en sommes pas encore là », se contente-t-il de souligner. Lors de la présentation du plan de reconstruction des régions anglophones aux partenaires au développement en décembre dernier, la France s’est pourtant engagée à contribuer à hauteur de plus 40 milliards de FCFA.

Lors de l’installation du coordonnateur national du Plan présidentiel de reconstruction et de développement des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest (PPRD-NO/SO) le 15 avril 2020 à Yaoundé, le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, a révélé que le Cameroun et ses partenaires vont mobiliser 90 milliards de FCFA.

D.M.

Lire aussi :

17-04-2020- 90 milliards de FCFA à mobiliser pour la reconstruction des régions anglophones

Dernière modification le lundi, 20 avril 2020 10:48

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.