Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Assemblée nationale : le Secrétaire général Gaston Komba limogé par le bureau pour « fautes lourdes »

Assemblée nationale : le Secrétaire général Gaston Komba limogé par le bureau pour « fautes lourdes »

Paru le samedi, 12 février 2022 13:31

Réuni ce jour, le Bureau de l’Assemblée nationale a décidé de relever de ses fonctions, le Secrétaire général de l’institution pour « fautes lourdes ». Il est remplacé par son premier adjoint, Abdoullaye Daouda, nommé par la même occasion secrétaire général par intérim « en attendant la nomination d’un Secrétaire général ». Le bureau est composé du président, des vice-présidents, des secrétaires et des questeurs.

Ce licenciement est le dernier épisode d’une saga politico-administrative commencée il y a quelques semaines avec une mesure conservatoire prise à l’encontre du Secrétaire général, Gaston Komba.

En effet, le 28 janvier dernier par arrêté, le président de l’Assemblée nationale (PAN), Cavaye Yéguié Djibril avait suspendu de toute signature le Secrétaire général. C’est à l’adjoint N° 1 à qui avait été confié ce pouvoir. Gaston Komba restait SG, mais ne pouvait engager des fonds en qualité d’ordonnateur des dépenses. Quelques jours plus tard, le Pan instruisait la passation de service entre le SG et son adjoint.

Depuis lors, l’inimitié entre les deux hommes a plombé le climat entre le PAN et le SG. Des indiscrétions font état de profonds désaccords sur un contrat d’assurance entre l’Assemblée nationale et une compagnie du secteur.

Il y a quelques jours, le député Albert Kouoh Dooh Collins (RDPC Littoral), par ailleurs membre du bureau en sa qualité de secrétaire, a publiquement apporté son soutien au SG Gaston Komba. « Il n’a fait que son travail. C’est le seul Secrétaire général qui a fait un travail profitable aux députés (…). Pendant sa présence à l’Assemblée nationale, il était en train de moderniser l’institution. Un travail colossal apprécié de tous », a-t-il défendu.

Désormais vacant, le poste de SG de l’Assemblée nationale devra être pourvu. Ce sera le deuxième SG en seulement deux ans de législature.

La session de mars débute avant le 15 du mois et l’un des axes majeurs de ladite session est le renouvellement du bureau de la Chambre. Autrement dit, le PAN Cavaye Yéguié Djibril, au perchoir depuis 1992, devra remettre son poste en compétition.

L.A.

Lire aussi :

Assemblée nationale : Cavaye Yéguié suspend le SG Gaston Komba et ouvre la voie à une nouvelle nomination

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Plus de 100 000 PME créées au Cameroun en quatre ans

InfographieFormation PME cameroun

 

Please publish modules in offcanvas position.