Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Après les inondations, Paul Atanga Nji fustige l’incivisme des populations

Après les inondations, Paul Atanga Nji fustige l’incivisme des populations

Paru le mardi, 25 août 2020 18:40

Le ministre de l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji, vient de boucler une visite à Edéa et à Douala. Le Minat qui assure la tutelle du service de la protection civile au Cameroun est descendu sur le terrain pour évaluer l’ampleur de la situation dans ces deux villes sinistrées par une vague d’inondations.

À Edéa où ces inondations ont touché environ 200 familles, le ministre Atanga Nji s’est rendu au quartier Amour 2. Le 20 août dernier, plusieurs maisons de ce quartier ont été ravagées par les eaux à la suite des fortes pluies qui s’y sont abattues. À cette étape de sa visite, le Minat a déploré l’incivisme des habitants de ce quartier à risque au même titre que ceux du quartier Gare.

Un constat quasi identique a été fait à Douala. Notamment au niveau du pont N’gongue à Makepe-Missoke et au quartier Bilongue. « Nous demandons aux populations de collaborer avec les autorités. Éviter de construire dans les zones à risque. Il y a des populations qu’on a déjà indemnisées, mais qui ne veulent pas partir. Que les populations suivent les autorités. Nous avons écouté leurs doléances et nous allons rendre compte au président de la République », a déclaré le Minat.

Le séjour de l’autorité tutélaire de la préfectorale dans le littoral visait également apporter du réconfort aux communautés victimes de cette vague d’inondations. Cette assistance gouvernementale aux sinistrés était constituée des matelas, des couvertures, des seaux, des morceaux de savon, des sacs de riz et des bouteilles d’huile végétale.

Dans les services du gouverneur à Douala, Paul Atanga Nji a présidé une réunion en présence du gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, des autorités municipales et des forces de maintien de l’ordre. Le tableau des inondations a été présenté à cette occasion ainsi que les mesures à prendre pour y faire face.

« L’État va faire son travail en réalisant des ouvrages pour régler ce problème, mais nous aurons besoin de l’accompagnement des populations qui ne doivent plus jeter les ordures dans les caniveaux et les drains », a indiqué le ministre.

BE

Lire aussi:

Pourquoi, en dépit des mesures prises, Douala a connu des inondations exceptionnelles

Pourquoi, en dépit des mesures prises, Douala a connu des inondations exceptionnelles

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam