Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Grève des enseignants : les syndicats tentent de reprendre la main sur les Collectifs

Grève des enseignants : les syndicats tentent de reprendre la main sur les Collectifs

Paru le vendredi, 04 mars 2022 09:12

Le Syndicat national entente des enseignants publics contractuels du Cameroun (Synaeepcam), le Syndicat national autonome de l’enseignement secondaire (Snaes), le Syndicat national autonome de l’éducation et de la formation (Snaef), et le collectif de cadres de jeunesse et d’animation (Cocaja) ont signé ce 3 mars un communiqué commun où ils appellent les enseignants à se syndiquer afin mener à bien la grève en cours dans les établissements scolaires.

« En tant que structures organisées, les syndicats croient aux vertus de la négociation, conformément aux dispositions de la Convention 98 de l’OIT (Organisation internationale du travail, Ndlr), comme outil de résolution des différends de travail. Mais les négociations doivent se dérouler sur une base claire pour permettre une évaluation rationnelle et non passionnée de la bonne foi de chacune des parties et des progrès accomplis dans la résolution des problèmes posés », ont déclaré ces syndicats.

Ils ajoutent à l’attention des enseignants que « se syndiquer massivement pour donner une tournure légale et organisée à (nos) revendications ». Au gouvernement, ils avertissent que les syndicats ne seront pas responsables « d’un éventuel durcissement du mouvement sur le terrain, surtout à l’approche des examens ».

Il est à noter que cette sortie des syndicats intervient alors que les enseignants ont lancé depuis le 21 février dernier, un mouvement d’humeur dénommé « Craie morte », pour le paiement de différents droits : intégration, avancement, etc. Pour ce mouvement de protestations, les enseignants se sont appuyés sur des collectifs récemment formés : le collectif des enseignants indignés du Cameroun (CEIC) et le collectif On a trop souffert (OTS).

C’est avec ces collectifs que le gouvernement a engagé les discussions, d’abord il y a près d’un an et plus récemment avec OTS. C’est d’ailleurs ce dernier qui a lancé le mouvement Craie morte, car les enseignants reprochent aux responsables syndicaux de ne pas suffisamment porter leur voix et d’être trop patients et complaisants envers le gouvernement.

Pour l’heure, le mouvement « Craie morte » se poursuit dans les établissements. Ceci au mépris du mot d’ordre de suspension signé par certains représentants syndicaux et des Collectifs CEIC et OTS. Ces derniers révèlent d’ailleurs avoir été menacés par les autorités pour signer cette suspension.

L.A. 

Lire aussi :

Grève des enseignants : opposition entre modérés et radicaux

Dernière modification le vendredi, 04 mars 2022 09:17

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.