Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
CHAN 2020 : le non-respect des mesures barrières, gros couac de la couverture sanitaire

CHAN 2020 : le non-respect des mesures barrières, gros couac de la couverture sanitaire

Paru le lundi, 15 février 2021 13:14

Selon le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, le non-respect des mesures barrières contre le coronavirus (Covid-19) a été l’un des principaux couacs de la couverture sanitaire du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) que le pays a organisé du 16 janvier au 7 février dernier. « Si nous évaluons en termes de respect des mesures barrières, nous constatons que ça n’a pas marché dans les stades sinon nous serions montés à 50% comme c’était prévu au départ. Nous avons vu des gens entassés, qui s’embrassaient. Dans les fans zones, c’était la catastrophe : aucune mesure barrière, même pas les masques », a déploré le ministre lors de la réunion d’évaluation de la couverture sanitaire du CHAN vendredi 12 février à Yaoundé.

Malgré le contexte sanitaire, la Confédération africaine de football (CAF) avait décidé que les stades seront remplis à 25% de leur capacité pour les matches de la phase de poules et que ce chiffre pourrait doubler pour les demi-finales et la finale « à condition que les mesures barrières soient mises en exécution », précisait le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep), Narcisse Mouelle Kombi. Cela supposait que les spectateurs portent leurs masques, maintiennent une distance sociale et suivent les directives de la Covid-19. Ce qui n’a pas été le cas, alors que des campagnes de sensibilisation à la pratique des gestes barrières étaient menées sur les sites de compétition et en dehors.

En raison de l’inobservance du protocole sanitaire mis en place dans le cadre du CHAN, la CAF a décidé de maintenir le pourcentage d’occupation des stades à 25% pour toute la compétition. Dans la perspective de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que le pays accueille du 9 janvier au 6 février 2022, le Minsanté a-t-il demandé de mener une réflexion approfondie sur une stratégie pouvant « stimuler » les spectateurs au respect des mesures barrières durant la compétition phare de la CAF.

Ambulances

Pour le membre du gouvernement, il est question de s’appuyer sur l’expérience du CHAN pour doper la couverture sanitaire lors de la CAN. « Nous allons considérer ce CHAN comme étant un champ d’expérimentation, comme une phase pilote de la CAN qui arrive. Le CHAN s’étant déroulé sur 4 sites avec un public peut-être moindre, nous multiplions cet événement par 2-3 et nous essayons de nous projeter sur la CAN pour que nous puissions véritablement, une fois de plus, démontrer l’expérience, l’expertise et le savoir-faire camerounais », a déclaré Manaouda Malachie.

Il a également recommandé que la réflexion au sujet de la gestion médicale, des ressources humaines et matérielles, ainsi que sur les sources de financements commence dès à présent pour que des décisions soient prises le plus tôt possible pour une meilleure organisation de la CAN. « Nous devons avoir une liste de ce qu’il faut ou de ce qui a manqué. Si on dit qu’il nous faut 50 ambulances pour la CAN, il faut que nous les ayons sur notre liste et qu’entre temps, nous puissions trouver le moyen de les avoir. Si nous devons avoir 3 ou 4 IRM, il faudrait que nous le sachions dès à présent. Ce n’est pas arrivé à 3 mois de l’événement qu’on va dire qu’il nous fallait quelque chose de ce genre », a ajouté le ministre.

Initialement prévu du 4 au 25 avril 2020, le CHAN a été reporté à 2021 en raison de la Covid-19. Idem pour la CAN qui devait se jouer cette année. Sur les 9.913 prélèvements effectués auprès des officiels, joueurs et visiteurs lors du CHAN, 182 cas positifs ont été enregistrés, dont 133 personnes guéries, selon les données du Minsanté. « Jusqu’ici, quelques cas restent en observation et doivent recouvrer la santé avant de rejoindre leurs pays », d’après la même source.

P.N.N

Lire aussi:

Non-respect du protocole Covid-19 : la CAF maintient à 25 % les spectateurs dans les stades pour la suite du CHAN

Dernière modification le mardi, 16 février 2021 11:18

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.