Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Edéa : les corps des victimes d’un accident de la circulation abandonnés à la morgue

Edéa : les corps des victimes d’un accident de la circulation abandonnés à la morgue

Paru le mardi, 21 septembre 2021 11:51

Dans un communiqué lundi 20 septembre, le préfet du département de la Sanaga-Maritime (Littoral), Cyrille Yvan Abondo, prie les proches des personnes dont les dépouilles ont été déposées à la morgue de l’hôpital régional annexe d’Edéa à venir les récupérer. Ces corps sont ceux des sept personnes tuées dans un accident de la circulation survenu dimanche soir sur la nationale n°3 au lieu-dit PK 28, précise l’autorité administrative. L’accident impliquait un véhicule de marque Toyota Picnic en provenance de Douala et un camion semi-remorque.

Trois des sept corps ont été identifiés et d’autres nécessitent «une inhumation en urgence», indique le préfet qui invite les familles des victimes à «bien vouloir prendre impérativement l’attache» avec la morgue en vue des modalités de récupération des dépouilles.

Le problème des corps abandonnés dans les morgues est récurrent au Cameroun. Le 10 juin, le directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS), Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame, donnait 8 jours aux familles ayant abandonné leurs dépouilles à la morgue du Centre hospitalier d’Essos à Yaoundé pour les retirer. Faute de quoi, les dépouilles « seront mises à la disposition des autorités municipales pour inhumation », disait-il.

En février, la mairie de Nanga-Eboko, chef-lieu du département de la Haute-Sanaga (Centre), a procédé à l’inhumation de onze corps abandonnés depuis deux ans à la morgue de l’hôpital de district de la commune. En janvier, le directeur de l’Hôpital central de Yaoundé (HCY), Pr Joseph Fouda, dressait une liste de 119 corps abandonnés (dont 86 non identifiés) à la morgue de cet établissement de santé et invitait les familles à venir procéder à leur identification avant qu’ils ne soient inhumés dans une fosse commune. Selon les responsables des hôpitaux, les corps abandonnés sont généralement des personnes indigentes dont les dépouilles ont été déposées à la morgue par les services de la police ou de la gendarmerie, les mairies ou des citoyens lambda.

P.N.N

Lire aussi:

Yaoundé : des corps abandonnés dans les hôpitaux

Dernière modification le mardi, 21 septembre 2021 11:53

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.