Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
De nouveaux « faux » Samuel Eto’o arrêtés à Douala

De nouveaux « faux » Samuel Eto’o arrêtés à Douala

Paru le mercredi, 24 février 2021 14:45

Quatre individus entre 19 et 22 ans, accusés d’avoir usurpé l’identité de Samuel Eto’o pour escroquer des Camerounais sur les réseaux sociaux, viennent d’être interpellés dans la ville de Douala. C’est ce que rapporte le quotidien à capitaux publics Cameroon tribune.

Selon la Division régionale de la Police judiciaire (DRPJ) du Littoral, le quatuor aurait extorqué de l’argent à plusieurs victimes. Le montant de leur forfait n’a cependant pas été communiqué à la presse.

En juin 2020, trois personnes qui utilisaient l’identité de la star du football camerounais pour commettre des méfaits sur Internet avaient été arrêtées à Foumban, dans la région de l’Ouest. Le scénario de l’arnaque utilisé par les quatre suspects reprenait un modus operandi déjà utilisé par d’autres escrocs sur le web.

Tout commence lorsque la victime reçoit une demande d’invitation avec le nom et la photo de la star du football camerounais qu’elle accepte. S’en suit des jours de conversations au cours desquels l’arnaqueur se propose de jouer les intermédiaires. Ce dernier met tout en œuvre pour rendre la combine aussi vraie que nature. Mais l’objectif final est de soutirer le maximum d’argent à la cible.

Depuis quelques années, les arnaques au nom de Samuel Eto’o se multiplient sur la Toile. L’année dernière, des sources policières à Douala ont confié à SBBC qu’elles recevaient de nombreuses plaintes de citoyens affirmant avoir été floués par l’ex-capitaine des Lions indomptables.

Des enquêtes sont en cours pour mettre hors d’état de nuire ces cybercriminels, dans un contexte où l'usurpation d'identité des personnalités est l'une des arnaques les plus récurrentes dans le pays selon l'Agence nationale des technologies de l'information et de la communication (ANTIC).

Le nom du quadruple Ballon d’or africain a également été cité dans une escroquerie aux fausses œuvres d’art frauduleusement certifiées par l’UNESCO en ligne. Des escrocs se faisaient passer pour Eto’o et proposaient à la vente des statuettes ou des masques issus des collections privées en Afrique, rapporte 20minutes.fr qui a révélé l’affaire en juillet dernier.

P.N.N.

Lire aussi : Suspectées d’usurper l’identité de Samuel Eto’o, trois personnes interpellées à Foumban

Dernière modification le mercredi, 24 février 2021 16:22

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.