Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Extrême-Nord : Boko Haram a mené 176 attentats à la bombe depuis 2015 (étude)

Extrême-Nord : Boko Haram a mené 176 attentats à la bombe depuis 2015 (étude)

Paru le jeudi, 24 février 2022 08:53

Depuis le juillet 2015, et le premier attentat à la bombe enregistré à Fotokol, les insurgés de la secte Boko Haram ont mené pas moins de 176 attaques de ce genre sur le sol Cameroun, essentiellement dans la région de l’Extrême-Nord. C’est ce que révèle une étude menée par Small Arms Survey (SAS), un centre de recherche sur les armes légères et de petits calibres basé à Genève, en Suisse.

Ainsi, en 2015, 40 attentats ont été enregistrés et 35 en 2016. C’est 2017 qui va battre le record des attentats avec pas moins de 78 attaques enregistrées. L’année qui suivra va connaitre une baisse, drastique avec 9 attentats. Un attentat a été noté en 2019, également en 2021, contre 12 en 2020.

« Les attentats-suicides de Boko Haram au Cameroun ont principalement ciblé les marchés et les gares routières, les espaces de loisirs, les check-points, des mosquées et des camps de réfugiés », peut-on lire dans cette enquête. Un décompte des victimes civiles n’est pas fait dans cette étude. Dans ces attaques, Boko Haram utilise pour la plus par des personnes pour mener des attentats-suicides.

Cette étude titrée « quand les moyens de faire mal s’articulent aux moyens de faire peur : la menace des engins explosifs improvisés au Cameroun », identifie les sources d’approvisionnement des bombes utilisées dans ces attentats. « À l’Extrême-Nord du Cameroun particulièrement, Boko Haram utilise de plus en plus des explosifs d’origine militaire provenant des arsenaux pillés par Boko Haram au Nigeria, au Niger et au Cameroun principalement », peut-on lire.

C’est en 2014 que le Cameroun est officiellement entré en guerre pour repousser les djihadistes de Boko Haram venus du Nigeria. Dès le 12 juillet 2015, la secte change de stratégie et lance des attentats-suicides dans plusieurs villes de la région de l’Extrême-Nord. Maroua, la capitale régionale, Mora, Mémé, Kerawa, Waza, Fotokol, Mozogo, Fotokol, Amchidé, Doublé, Djakana Goubgue ou encore Sandawadjiri ont été touchées.

L.A.

Lire aussi :

Crise anglophone : au moins 73 attaques à la bombe artisanale enregistrées entre 2019 et 2021 (étude)

Dernière modification le jeudi, 24 février 2022 08:55

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.