Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Coronavirus menace de faire reporter la CAN 2021

Le Coronavirus menace de faire reporter la CAN 2021

Paru le mercredi, 29 avril 2020 03:49

La Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2021) prévue du 9 janvier au 6 février, pourrait à nouveau reportée. C’est ce qui ressort de la récente sortie Victor Montagliani, le vice-président de la Fédération internationale de football association (FIFA). Selon ce responsable en charge des compétitions, l’ensemble des rencontres internationales prévues jusqu’en 2021 « ont de grandes chances d’être annulées à cause du Coronavirus ».

Cette suspension des matches internationaux de football pénalise déjà les qualifications pour cette Can dont les troisième et quatrième journées devaient se disputer au mois de mars dernier pour s’achever en septembre. Cette étape devait alors laisser place au tirage au sort de poules pour les équipes qualifiées pour la phase finale de la compétition.

Avec cette sortie du vice-président de la FIFA, la question du report de la CAN 2021 devient de plus en plus évidente. L’idée est d’ailleurs soutenue par certains acteurs de l’activité sportive. C’est le cas de l’international camerounais, Mickael Ngadeu qui s’est prononcé en faveur d’un report de la compétition « jusqu’à ce que la pandémie soit maitrisée sur le continent ».

Au cas où la CAN venait à être reportée, certains analystes indiquent que le choix de la date se porterait plutôt vers le début d’année 2022 plutôt qu’à l’été 2021. À cette période se tiendra notamment l’Euro qui a déjà été déplacé à cette date. Mais avant, ce report devrait être validé par le Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF).

Un mal pour un bien

À l’analyse l’idée d’un report de la CAN 2021 est un mal pour un bien. Surtout pour le Cameroun qui va accueillir ce rendez-vous sportif. Avec plus de 1700 cas confirmés de Covid-19, le pays figure parmi les états africains les plus impactés par cette crise sanitaire mondiale. L’épidémie sévit dans les quatre sites qui abritent les infrastructures retenues pour cette compétition de football. Il s’agit notamment des villes de Yaoundé dans le centre, Douala au littoral, Limbé, Bafoussam à l’ouest et Garoua dans le nord.

De plus, la survenue de cette pandémie a un impact négatif sur l’évolution des travaux de construction des stades susceptibles d’abriter les matches de la CAN. À Yaoundé, par exemple, le montage des mats d’éclairage destinés aux deux terrains d’entrainement annexés au stade d’Olembé coince. Du fait de la fermeture des frontières (au Cameroun et ailleurs), le matériel complémentaire tarde à être livré, a récemment indiqué la société Magil, en charge du chantier.

Selon le vice-président chargé des opérations internationales de Magil, Franck Mathiere, « les experts étrangers réquisitionnés pour l’érection desdits mats d’éclairage ne peuvent pour le moment entrer au Cameroun puisque les frontières aériennes et terrestres du Cameroun sont fermées », a-t-il expliqué le 14 avril dernier.

Pour rattraper le retard observé dans l’évolution des travaux des différents chantiers de la CAN du fait du Covid-19, la confirmation d’un report éviterait au Cameroun de se lancer dans une course contre la montre alors que son économie accuse le coup des effets négatifs de la pandémie.

Lire aussi:

La crise sanitaire freine l’évolution des travaux de construction du stade d’Olembé

Dernière modification le mercredi, 29 avril 2020 05:47

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.