Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : rupture de stock après la ruée vers le traitement de Mgr Kleda

Covid-19 : rupture de stock après la ruée vers le traitement de Mgr Kleda

Paru le jeudi, 30 avril 2020 12:22

Les médicaments proposés par le prélat camerounais Mgr Samuel Kleda pour la prise en charge des cas de coronavirus sont en rupture de stock. Notamment à Douala où les trois hôpitaux catholiques retenus, pour le suivi des malades soumis à ce protocole de traitement fait à base d’extrait de plantes médicinales, n’arrivent plus à satisfaire la demande.

Dans la journée d’hier 29 avril, des personnes à la recherche dudit traitement se sont rendues au Codas Caritas, le démembrement des œuvres sociales de l’archidiocèse de Douala. « J’étais là le matin. On m’a demandé d’aller chercher le dossier médical de mon malade. Et quand je reviens, je trouve le portail fermé. Après de longues minutes d’attente, un homme m’a dit que le Dr Kameni n’est plus là et que les médicaments sont finis », a expliqué l’un d’eux sur les colonnes du journal Mutations.

Production artisanale

Contacté, le Dr Kameni, coordonnateur diocésain pour la santé à l’archidiocèse de Douala confirme la rupture de stock. « Pour le moment, nous sommes en rupture. Voyez-vous pour que le médicament soit disponible, il y a un processus de fabrication. Mais au stade actuel, cette production se fait de façon artisanale », explique-t-il. Avant de rassurer que les dispositions sont prises pour mettre le médicament à disposition des malades « dans de meilleurs délais ».

Cette ratification du traitement intervient au lendemain du passage dans plusieurs médias camerounais de Mgr Samuel Kleda, archevêque métropolitain de Douala et naturopathe. « Nous donnons le traitement gratuitement. C’est notre manière de participer à soulager les souffrances des gens. Tout ce que nous avons ne nous appartient pas, tout ce que nous avons appartient aux fidèles qui viennent nous voir et nous font des dons pour la charité et pour les pauvres. Mais, le jour où on n’achètera plus rien parce que l’argent de la charité est fini, je dirais que c’est fini », a-t-il indiqué.

Accompagnement public

Cette semaine, le gouvernement a annoncé que l’État apportera un « accompagnement pour le développement et la valorisation des traitements issus de la pharmacopée traditionnelle contre le COVID19 ». Dans le cadre de cette initiative, Dr Vandi Deli, le directeur de la pharmacie, du médicament et des laboratoires a bouclé ce 29 avril 2020 à Douala, une mission auprès Mgr Samuel Kleda. L’objectif assigné à cette mission par Manaouda Malachie, le ministre de la Santé publique était « de s’assurer que les populations camerounaises pourront bénéficier des traitements de qualité, efficaces et sûrs de notre patrimoine thérapeutique ».

Lire aussi :

La thérapie de Mgr Kleda contre le Covid-19

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam