Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Camair-Co alerte sur la hausse de sa dette salariale à cause des reports de son plan de mise en chômage technique

Camair-Co alerte sur la hausse de sa dette salariale à cause des reports de son plan de mise en chômage technique

Paru le lundi, 15 juin 2020 09:29

Suite à une récente demande de son président du conseil d’administration de réexaminer le plan de mis en congé technique de 65% du personnel de Camair-Co, du fait du coronavirus, Louis Georges Njipendi Kuotu (photo), le DG de la compagnie aérienne, a réagi le 8 juin dernier en mettant l’index le jeu trouble des Syndicats nationaux des transports aériens.

À cet effet, M. Kuotu écrit : « J’ai l’honneur de rappeler que la mise en œuvre de la mesure de chômage technique du personnel non essentiel, initialement prévue pour compter du 15 mai 2020 a déjà fait l’objet d’un premier report en raison des concertations par vous prescrites avec lesdits syndicats. À cet effet, il y a lieu de relever que ces reports successifs induisent des effets financiers liés non seulement à l’accroissement inutile de la dette salariale, mais également aux autres charges inhérentes au maintien des employés à leur poste de travail, quand bien même cette présence ne serait pas nécessaire ».

Le DG estime que, non seulement le Code du travail ne fait pas de la consultation des syndicats une exigence préalable pour la mise en œuvre du chômage technique, mais en plus, lesdits syndicats ne sauraient se substituer au mandataire social de la compagnie. À ce titre, l’élaboration d’un plan de relance dit « consensuel » ne pourrait s’entendre comme instituant une forme de cogestion entre le management et les partenaires sociaux.

« Au regard de tout ce qui précède et compte tenu de la constance d’une absence d’alternance viable eu égard aux contraintes financières de la Camair-Co et aux difficultés budgétaires de l’État, la direction générale demeure convaincue de la nécessité, mais également de l’urgence, de la mise en œuvre de la mesure de chômage technique du personnel non essentiel, sauf allocation d’une subvention conséquente », conclut Louis Georges Njipendi Kuotu.

C’est en avril dernier que Camair-Co a émis un plan de mise en congé technique plus de la moitié de son personnel. D’après Louis Georges Njipendi Kuotu, le coût total du chômage technique sous réserve de la prise en compte des variables du salaire est de 1,479 milliard de FCFA. Il est réparti entre le salaire des 206 personnels qui resteront travailler (938,79 millions de FCFA), et les 371 personnels qui seront mis en chômage technique (540,49 millions de FCFA).

Sylvain Andzongo

Lire aussi:

 

Gouvernance publique : le DG de Camair-Co sur le départ

Congé technique : le DG Camair-Co déplore la mauvaise foi des partenaires sociaux

Dernière modification le lundi, 15 juin 2020 09:32

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.