Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Après Yaoundé, les « sacs suspects » interdits d’entrée dans les bars et supermarchés de Douala

Après Yaoundé, les « sacs suspects » interdits d’entrée dans les bars et supermarchés de Douala

Paru le lundi, 23 novembre 2020 13:58

Dans un communiqué signé et rendu public le 20 novembre 2020, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua le gouverneur de la région du Littoral annonce sa décision d’interdire les sacs à dos dans les bars, les restaurants et les supermarchés.

Cette interdiction fait partie des nouvelles directives sécuritaires prises par les autorités à la suite de l’explosion d’un Engin explosif improvisé (EEI) survenu dans la nuit du 19 novembre 2020 dernier au lieu-dit « Rail », dans le 4e arrondissement de Douala.

« Cette mesure vise à assurer la sécurité des personnes et des biens dans les lieux à forte concentration humaine », explique l’autorité administrative.

Il invite par ailleurs les populations « à la plus grande vigilance et à signaler, auprès des autorités administratives et des forces de maintien de l’ordre, la présence de tout paquet suspect ou abandonné ».

Les nommés Innocent Nuykonge et Mengondze Theophile Yernyuy, originaires du Nord-Ouest, et âgés respectivement de 25 et 26 ans, ont été grièvement blessés dans la nuit du 18 au 19 novembre 2020 à Douala.

Le drame s’est produit alors qu’ils tentaient d’actionner un engin explosif improvisé, a informé une source sécuritaire. La fouille de leurs sacs a d'ailleurs permis de récupérer 3 sachets de poudre noire, des emballages de batterie pour motocyclette et des câbles électriques.

Après un premier cas d’explosion enregistré le 22 septembre 2017 sur le site des installations de la Société camerounaise des dépôts pétroliers (SCDP) dans l’arrondissement de Douala 1er, les autorités redoutent une multiplication des attaques aux EEI dans la ville de Douala.

Ce d’autant plus que depuis quelques mois, Yaoundé la capitale camerounaise fait déjà l’objet d’attaques perpétrées avec ces engins explosifs improvisés. La ville a déjà enregistré une demi-dizaine de ces explosions criminelles. Les poseurs de ces explosifs ciblent de façon privilégiée les bars et les restaurants.

Pour mémoire, avant que la décision ne soit prise à Douala, les personnes arborant des sacs ou porteuses de colis « suspects » sont interdites d’accès dans les débits de boissons et les restaurants de Yaoundé depuis 9 novembre 2020.

B.E

Lire aussi : A Douala, deux individus se blessent grièvement en tentant de faire exploser une bombe artisanale

Sécurité : les sacs et colis « suspects » interdits d’entrée dans les bars et restaurant de Yaoundé

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.